Accueil / Développement / Les professionnels de transformation de l’anacarde dénoncent…

Les professionnels de transformation de l’anacarde dénoncent…

Les professionnels de transformation de l’anacarde dénoncent…

Les professionnels de transformation de l’anacarde dénoncent une campagne difficile due à l’augmentation du prix indicatif.

Le groupement des professionnels de la transformation de l’anacarde ont dénoncé, vendredi, “une campagne difficile” pour leurs entreprises à cause de l’augmentation vertigineuse du prix indicatif qui est passé de 275 francs CFA à 700 francs CFA, lors du lancement de la phase des appuis directs aux entreprises bénéficiaires du programme de développement de la transformation de ce produit de rente.

“Je ne saurais passer sous silence cette campagne 2015 qui a été extrêmement difficile pour ne pas dire mauvaise pour les transformateurs que nous sommes, dans la mesure où nous nous sommes retrouvés à la fin de la campagne avec une augmentation de 120% du prix indicatif fixé à 275 par le gouvernement en début de campagne et qui a atteint la barre de 700 FCFA dans la zone de Bondoukou où j’exerce”, a relevé le président du groupement, Diaby Loukman.

Cette hausse du prix, a poursuivi M. Diaby, a eu pour conséquences “la fermeture si tôt que prévue de certaines entreprises” ou le dégraissage dans une proportion importante du personnel pour les autres, car confrontées à un problème de financement auprès de banques, eu égard à la méthode “du business-pla”.

Il a donc plaidé auprès du ministre de l’industrie et des mines, afin qu’il soit leur relai auprès du gouvernement pour que “des solutions idoines soient trouvées à ce genre de situation lors des campagnes à venir” pour une réussite de “la révolution de la transformation du secteur de l’anacarde comme de l’industrie ivoirienne toute entière”.

Le projet des appuis directs aux entreprises du programme de développement de la transformation de l’anacarde s’étendra sur trois ans et coûtera la bagatelle de 7,9 milliards de francs CFA dont 4,7 milliards pour l’Etat de Côte d’Ivoire dans un partenariat public-privé, a-t-on appris.

abidjan.net

Aller en haut