Accueil / Développement / Les radios coraniques du monde islamique vont en guerre contre la haine et l’extrémisme…

Les radios coraniques du monde islamique vont en guerre contre la haine et l’extrémisme…

Les radios coraniques du monde islamique vont en guerre contre la haine et l’extrémisme…

Les radios coraniques du monde islamique vont en guerre contre la haine et l’extrémisme religieux

Rabat, la capitale du Maroc, accueille la 3ème réunion des responsables des radios coraniques du monde islamique prévue les 14 et 15 mars 2016. La rencontre est organisée par l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (Isesco) en partenariat avec l’Union des radios islamiques.

Dans un communiqué, l’Isesco indique que les enjeux de la réunion de Rabat sont la lutte contre l’extrémisme et la haine, la propagation d’une culture de dialogue, du juste-milieu et de modération. Les responsables des radios vont échanger sur les expériences. Ils vont définir les exigences pour améliorer les émissions de débat dédiées à la lutte contre l’extrémisme. A terme, il s’agit d’élaborer une stratégie médiatique islamique pour sensibiliser les jeunes. Cette stratégie sera commune à toutes les radios des pays islamiques.

Les débats seront articulés autour de 4 axes majeurs :

1- la position de la charia (loi islamique) envers l’extrémisme, la haine, le terrorisme, le dialogue et la coexistence

2- les expériences des radios islamiques en matière de lutte contre l’extrémisme et la haine

3- le rôle de la communication dans la propagation d’une culture de dialogue, du juste-milieu

4- la modération et l’importance des émissions de débat radiophoniques.

Les participants à la réunion viendront du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, de la Mauritanie, de l’Egypte, du Soudan, du Tchad, du Gabon, des Comores, de Djibouti, de l’Arabie Saoudite, du Qatar, des Emirats, du Koweit, du Bahreïn, du Sultanat d’Oman, de la Jordanie, de la Palestine et du Yémen. Il y aura aussi le personnel de l’Organisation mondiale pour la mémorisation du Saint Coran, des imams, des prédicateurs, des experts et des enseignants de journalisme.

agenceecofin.com

Aller en haut