Accueil / Finances / Les réserves de change de l’Algérie ont fondu de 6,336 milliards de dollars en trois mois

Les réserves de change de l’Algérie ont fondu de 6,336 milliards de dollars en trois mois

Les réserves de change de l’Algérie ont fondu de 6,336 milliards de dollars en trois mois

Les réserves de change de l’Algérie ont fondu de 6,336 milliards de dollars entre fin septembre et fin décembre 2014, en raison de la chute des cours du pétrole sur le marché international, selon des chiffres publiés le 19 mars par la Banque d’Algérie.

Après avoir atteint 194 milliards de dollars à fin décembre 2013, ces réserves sont descendues à 185,273 milliards à la fin septembre 2014, avant de glisser davantage à 178,938 milliards au 31 décembre.

Fin 2006, elles s’établissaient à 77,8 milliards de dollars. Depuis, elles n’ont cessé d’augmenter, enregistrant des hausses pouvant atteindre jusque 20 milliards de dollars par an.

L’importante hausse de la facture des importations et la forte chute des cours pétroliers, principale ressource du pays, ont fortement contribué dans l’amenuisement des flux alimentant les réserves de change du pays.

En dix ans, l’Algérie a engrangé 700 milliards de dollars de recettes pétrolières qui lui ont permis de rembourser la totalité de sa dette extérieure contractée dans les années 90, lorsque les prix des hydrocarbures avaient atteint le plancher de 10 dollars le baril.

Afin de limiter la chute de ses réserves de change dans l’hypothèse d’une poursuite de la baisse des revenus pétroliers, l’Algérie a pris des mesures pour réduire la facture de ses importations.

agenceecofin.com

Aller en haut