Accueil / Tic & Telecoms / Les six pays de la CEA envisagent d’unifier leur réglementation TIC pour attirer davantage d’IDE

Les six pays de la CEA envisagent d’unifier leur réglementation TIC pour attirer davantage d’IDE

Les six pays de la CEA envisagent d’unifier leur réglementation TIC pour attirer davantage d’IDE

Le Kenya, le Burundi, le Soudan du Sud, la Tanzanie, l’Ouganda et le Rwanda envisagent d’unifier leur réglementation TIC et télécoms afin de former un marché régional de 160 millions de consommateurs, capable d’attirer davantage d’Investissements directs étrangers (IDE).

Francis Wangusi (photo), le directeur général de l’Autorité des  Communications (CA) du Kenya l’a révélé le 22 novembre 2018, au cours d’un point de presse organisé en marge du « 2019 Kuza Broadcasting Awards ».

Selon les déclarations de Francis Wangusi, les différents marchés télécoms en leur état actuel fragmenté, sont trop petits pour attirer l’attention des investisseurs. Avec une meilleure coordination réglementaire, le patron de l’organe de régulation des télécoms kényan a expliqué qu’il est évident que des dérives telles que l’installation par certaines sociétés télécoms d’émetteurs puissants dans les villes frontalières, pouvant être détectés au plus profond du territoire des Etats voisins, ne se produiront plus.

L’harmonisation des politiques TIC et télécoms qu’envisagent les pays de la Communauté d’Afrique de l’Est (CEA), elle viendra renforcer davantage la coopération télécoms qui lie déjà les six pays à travers le projet d’aire télécoms unique.

« Jusqu’à présent, le Kenya, l’Ouganda et le Rwanda ont rejoint le réseau unique de la CEA, qui élimine les frais d’itinérance pour les téléphones mobiles ; La Tanzanie et le Burundi rejoindront bientôt l’initiative. », a déclaré Francis Wangusi.

agenceecofin

Aller en haut