Accueil / Bourse / Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris et en Europe où les contrats à terme sur les indices indiquent une ouverture en baisse.
* L’ORÉAL a publié jeudi des résultats annuels en légère hausse grâce aux performances de sa division de produits de luxe dont les ventes explosent auprès de la clientèle chinoise.

* AIRBUS a annoncé jeudi avoir remporte 20 commandes brutes d’appareils en janvier, 15 commandes nettes, et avoir livré 27 appareils en janvier, dont 4 A350.

* AMUNDI qui a bouclé l’été dernier le rachat de l’italien Pioneer, a annoncé vendredi viser une collecte nette d’au moins 150 milliards d’euros entre 2018 et 2020 dans le cadre de sa nouvelle feuille de route stratégique.

TARKETT a fait état jeudi d’une solide croissance organique en 2017 mais a vu son résultat opérationnel rogné par les effets de changes et le renchérissement de ses coûts de matières premières, qui devraient encore peser cette année.

* MGI COUTIER a annoncé jeudi un chiffre d’affaires de 1,024 milliard d’euros en 2017 (+6,3%), +8,2% à périmètre et taux de change constants.

* RUBIS a annoncé jeudi un chiffre d’affaires en hausse de 31% en 2017 à 3,933 milliards d’euros.

* A.P. MOLLER-MAERSK, numéro un mondial du transport de conteneurs, a publié vendredi un excédent brut d’exploitation (Ebitda) trimestriel inférieur aux attentes mais a dit prévoir pour 2018 un résultat courant supérieur à celui de l’an dernier.

* TESCO et Booker. Le fonds activiste américain Sandell Asset Management, qui possède une participation équivalente à 1,75% de Booker, veut s’opposer au rachat du grossiste britannique par Tesco pour 3,7 milliards de livres (4,2 milliards d’euros), à moins qu’il ne conclut une meilleure offre.

* MEDIOBANCA a annoncé vendredi un bénéfice net en hausse de 19% au deuxième trimestre, supérieur au consensus et porté par la croissance des commissions et du produit net des intérêts.

* CECONOMY, premier actionnaire de Fnac Darty a annoncé vendredi son intention de réduire ses coûts de structure de 30 millions d’euros, après une baisse des bénéfices au premier trimestre de son exercice fiscal décalé.

reuters

Aller en haut