Accueil / Mines & Energies / l’Etat ivoirien attribue deux permis d’exploration en mer à Eni

l’Etat ivoirien attribue deux permis d’exploration en mer à Eni

l’Etat ivoirien attribue deux permis d’exploration en mer à Eni

Le géant pétro-gazier italien Eni vient de se voir octroyer, par les autorités ivoiriennes, deux licences d’exploration situées à environ 50 km, en eau profonde, au sud d’Abidjan.

Il s’agit des blocs CI-101 et CI-205 qui couvrent une superficie totale de 2 850 km² dans la partie orientale du prolifique bassin Tano, qui s’étend jusqu’au Ghana voisin et qui a notamment vu la découverte du champ TEN.

Le groupe énergétique a acquis 90% des participations sur ces périmètres ainsi que le statut d’opérateur. Petroci, la compagnie publique ivoirienne du pétrole, contrôlera, quant à elle, le reste des parts.

Comme l’explique un communiqué de l’entreprise, cette acquisition s’inscrit dans sa stratégie d’exploration. Celle-ci vise à acquérir des participations majoritaires dans des blocs d’exploration à fort potentiel en hydrocarbures et à permettre la monétisation précoce des ressources, par la vente de participations minoritaires.

Par ailleurs, le groupe pétrolier a annoncé qu’il exploitera ses nouveaux périmètres en appliquant des technologies performantes et en exploitant des synergies importantes avec d’autres activités dans la région, réduisant ainsi le temps de mise sur le marché ainsi que les coûts d’exploitation.

Eni est présent en Côte d’Ivoire, depuis les années 60, mais ses activités y ont été sporadiques. Ces nouvelles acquisitions, ajoutées à celle de 30% obtenue en 2015 sur le bloc offshore CI-100, marquent son retour dans l’industrie locale.

La Côte d’Ivoire est l’un des plus petits producteurs de pétrole au monde, avec un plateau journalier de 42 000 barils.

Olivier de Souza
agence ecofin

Aller en haut