Accueil / Développement / L’Ethiopie envisage de satisfaire 50% de ses besoins d’importation via Port-Soudan

L’Ethiopie envisage de satisfaire 50% de ses besoins d’importation via Port-Soudan

L’Ethiopie envisage de satisfaire 50% de ses besoins d’importation via Port-Soudan
A LIRE AUSSI...
   Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, qui est en visite officielle de trois jours dans la nation voisine du Soudan, a révélé l’intérêt de son pays d’utiliser Port-Soudan pour satisfaire 50% de ses besoins d’importations.
Le premier ministre éthiopien a également indiqué que des travaux préparatoires sont en cours entre les deux pays à cet égard.

M. Desalegn, qui a discuté avec le président soudanais Omar Hassan Al-Bashir sur les moyens de renforcer les liens entre les deux pays voisins, a affirmé que Port-Soudan est géographiquement pratique pour la région septentrionale de l’Éthiopie.

Djibouti s’occupe actuellement d’environ 95% du commerce d’exportations et d’importations de l’Éthiopie sans littoral. Le pays de la corne de l’Afrique espère également que le port polyvalent de Doraleh de 690 hectares récemment inauguré, aidera à satisfaire la demande croissante d’importations et d’exportations de l’Éthiopie.
Avec la population éthiopienne avoisinant les 100 millions d’habitants, et une croissance économique annuelle de 11%, l’Ethiopie a examiné son souhait d’utiliser les deux ports depuis un certain temps.

L’Éthiopie et le Soudan ont également signé plusieurs accords de coopération au début de cette année dans le but de promouvoir les relations économiques et de renforcer les liens entre les deux pays.

Agence de presse Xinhua

Aller en haut