Accueil / Bourse / L’euro fort fait plier la Bourse de Francfort (Dax:-0,70%)

L’euro fort fait plier la Bourse de Francfort (Dax:-0,70%)

L’euro fort fait plier la Bourse de Francfort (Dax:-0,70%)

Francfort (awp/afp) – La Bourse de Francfort a ouvert en baisse lundi, les investisseurs essuyant les plâtres d’une poussée de l’euro après les silences des banquiers centraux à Jackson Hole et de la tempête Harvey pouvant léser l’économie américaine.

A 07H55 GMT l’indice vedette Dax refluait de 0,70% à 12.082,84 points, le MDax des valeurs moyennes de 0,62% à 24.608,20 points.

“Les perspectives à court terme pour le Dax sont plutôt négatives compte tenu de la vigueur constante de l’euro. Les inquiétudes concernant l’impact de la tempête Harvey sur l’économie américaine vont également peser sur les marchés boursiers aujourd’hui”, note Milan Cutkovic, analyste chez AxiTrader.

Les investisseurs avaient espéré à la veille du week-end que Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, intervienne depuis le symposium de Jackson Hole pour calmer le cours de l’euro, or il n’en a rien été. Au contraire, l’optimisme du banquier central sur la croissance a encore donné du tonus à la monnaie unique, qui poursuivait lundi en matinée son parcours au-delà de 1,19 dollar.

Une poursuite de la baisse du billet vert pourrait conduire jusqu’à un cours de 1,25 dollar pour un euro, pénalisant à terme la reprise en zone euro, “la BCE devrait à peine le tolérer”, ajoute Milan Cutkovic.

Côté valeurs, le groupe énergétique RWE, valeur anti-cyclique, était le seul à évoluer en positif (+0,05% à 21,05 euros), son concurrent Eon perdait 0,49% à 9,41 euros.

Volkswagen reculait de 0,31% à 126,95 euros, au jour où sa filiale de voitures haut de gamme Audi, en perte de vitesse, s’apprête à changer quatre membres de son directoire. Le patron de la marque aux quatre anneaux, Rupert Stadler, n’est lui pas menacé bien qu’il soit fortement critiqué dans le cadre du scandale des moteurs diesel.

Bayer s’effritait de 0,83% à 108,10 euros, en dépit d’espoirs de recettes supplémentaires liées à l’anti-coagulant Xarelto, l’un de ses médicaments phares dont des phases de test ont montré des résultats positifs pour des patients atteints de graves maladies du coeur.

Lufthansa abandonnait 0,46% à 20,67 euros après le soutien du leader politique en Bavière, Horst Seehofer (CSU) qui favorise une solution de reprise d’Air Berlin par sa grande rivale allemande.

L’ancien pilote de formule 1 Niki Lauda se dit de son côté intéressé par la reprise de la compagnie en bonne santé Niki, qu’il a fondée en 2003 avant de la vendre plus tard à Air Berlin et que Lufthansa convoite déjà.

BMW (-1,03% à 78,47 euros), le fabricant de gaz industriels Linde (-1,03% à 163,15 euros) le lessiver Henkel (-1,06% à 111,85 euros) fermaient provisoirement la marche du Dax.

afp/al
zonebourse

Aller en haut