mardi 18 juin 2019
Accueil / Bourse / L’euro s’apprécie face au dollar après la BCE

L’euro s’apprécie face au dollar après la BCE

L’euro s’apprécie face au dollar après la BCE

L’euro progressait nettement jeudi face au dollar, après que la BCE a repoussé l’échéance d’une hausse des taux jusqu’à la fin du premier trimestre 2020, un report moins important qu’anticipé par certains analystes.

A 14H00 GMT (16H00 HEC), l’euro valait 1,1254 dollar, un peu plus d’une heure après avoir grimpé à 1,1309 dollar, son plus haut depuis un mois et demi. Mercredi, elle avait terminé à 1,1221 dollar à 21H00 GMT.

Le marché a jugé que « la banque centrale n’était pas assez accommodante », a souligné Fawad Razaqzada, analyste pour Forex.com, ce qui a provoqué la hausse de l’euro.

Lors de sa réunion de politique monétaire, l’institution a maintenu ses taux d’intérêt à leur plancher historique, où ils devraient rester « au moins jusqu’à la fin du premier semestre 2020 », soit une échéance différée de six mois par rapport à ses dernières annonces.

Mais « certains avaient anticipé un report plus long tandis que d’autres s’attendaient à ce que la banque donne des indices allant vers une baisse de taux », a expliqué M. Razaqzada.

Une baisse des taux d’intérêt a pour effet de rendre l’euro moins rémunérateur et donc moins attractif pour les cambistes, ce qui explique qu’un maintien assumé fasse grimper la devise européenne.

De plus, les modalités de prêts à long terme pour les banques, qui seront lancés en sept vagues entre septembre prochain et mars 2021, sont « légèrement moins conciliantes que celles des précédents », a ajouté Andrew Kenningham, analyste pour Capital Economics.

Cependant, pour Jameel Ahmad, analyste pour FXTM, la performance de la devise unique a peu à voir avec la BCE.

Selon lui, le mouvement de l’euro s’explique plutôt par « la faiblesse apparente du dollar », en baisse face à toutes les principales devises.

Ces derniers jours, plusieurs responsables de la banque centrale américaine ont adopté un discours prudent, semblant préparer le terrain pour une baisse des taux qui rendrait le dollar moins rémunérateur et donc moins attractif pour les cambistes.

Mercredi, l’enquête mensuelle d’ADP avait montré que les créations d’emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont fondu en mai, pénalisant le billet vert avant que celui-ci ne parvienne à se redresser.

Vers 14H00 GMT, le yen perdait du terrain face à l’euro, à 121,84 yens pour un euro contre 121,71 yens la veille à 21H00 GMT, mais en gagnait face au billet vert, à 108,25 yens pour un dollar, contre 108,46 yens mercredi soir.

La devise britannique montait un peu face au billet vert, à 1,2700 dollar, et baissait face à l’euro, à 88,61 pence pour un euro.

Le franc suisse se stabilisait face à la devise européenne, à 1,1169 franc suisse pour un euro et s’appréciait face au billet vert, à 0,9923 franc suisse pour un dollar.

La monnaie chinoise s’échangeait à 6,9101 yuans pour un dollar, contre 6,9089 yuans pour un dollar mercredi vers 15H30 GMT.

L’once d’or valait 1.335,58 dollars, contre 1.330,38 dollars mercredi soir.

Le bitcoin valait 7.741,71 dollars, contre 7.732,88 dollars mercredi soir, selon des chiffres compilés par Bloomberg.

Cours de jeudi Cours de mercredi

—————————————-

14H00 GMT 21H00 GMT

EUR/USD 1,1254 1,1221

EUR/JPY 121,84 121,71

EUR/CHF 1,1169 1,1162

EUR/GBP 0,8861 0,8846

USD/JPY 108,25 108,46

USD/CHF 0,9923 0,9948

GBP/USD 1,2700 1,2687

bur-ktr/js/mra

zonebourse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut