Accueil / Bourse / L’Europe dans le rouge avant les PMI, le pétrole monte

L’Europe dans le rouge avant les PMI, le pétrole monte

L’Europe dans le rouge avant les PMI, le pétrole monte

Les principales Bourses européennes évoluent en baisse lundi dans la matinée avant la publication des indicateurs PMI en zone euro, la séance étant principalement animée pour l’heure par le bond des cours du pétrole lié aux tensions géopolitiques au Moyen-Orient.
À Paris, l’indice CAC 40 recule de 0,36% à 5.324,15 points vers 07h30 GMT et, à Londres, le FTSE cède 0,06%. L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,19%, le FTSEurofirst 300 et le Stoxx 600 perdent tous deux 0,13%.

La Bourse de Francfort, ainsi que plusieurs autres places boursières en Europe comme Zurich et Oslo, sont fermées en raison d’un jour férié.

Lanterne rouge du Stoxx 600, Banco Popular décroche de 14% sur fond de vives spéculations concernant l’avenir de la banque espagnole en grande difficulté.

Le portugais EDP chute de 3% alors que son dirigeant Antonio Mexia est mis en cause dans une enquête pour corruption.

A Paris, la progression de Total (+0,56%), deuxième capitalisation française derrière LVMH, freine le repli du marché, le groupe pétrolier profitant de la nette progression des cours du brut.

Le baril de Brent se traite à plus de 50 dollars et celui du brut léger américain à près de 48 dollars en réaction aux tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

Trois pays du Golfe, dont l’Arabie saoudite, ainsi que l’Egypte ont annoncé lundi la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, en invoquant des questions de sécurité nationale et en accusant Doha de déstabiliser la région et de soutenir des “groupes terroristes”.

Le Qatar a dit regretter cette décision, qui fait chuter la Bourse de Doha de plus de 7% peu après l’ouverture.

En Asie, la Bourse de Tokyo a clôturé sur une note stable, se maintenant au-dessus du seuil des 20.000 points qu’elle a franchi vendredi pour la première fois depuis décembre 2015.

L’indice composite de Shanghai a terminé en repli de 0,45%, pénalisé par la baisse de ses valeurs bancaires, en dépit d’un bon indicateur PMI Caixin/Markit qui a montré que le secteur chinois des services avait connu en mai sa plus forte croissance en quatre mois.

Sur le marché des changes, le dollar reprend quelques couleurs après être tombé vendredi à un plus bas de sept mois face à un panier de devises de référence, comme face à l’euro après la publication de créations d’emplois inférieures aux attentes aux Etats-Unis en mai.

De son côté, la livre sterling est sous pression après l’attaque terroriste à Londres samedi soir. Les cambistes s’attendent à une semaine volatile pour la devise britannique avant la tenue, jeudi, des élections législatives au Royaume-uni.

Blandine Hénault,
reuters

Aller en haut