Accueil / Bourse / L’Europe en ordre dispersé avec les résultats, les taux baissent

L’Europe en ordre dispersé avec les résultats, les taux baissent

L’Europe en ordre dispersé avec les résultats, les taux baissent

L’apaisement des craintes sur l’inflation et les politiques monétaires, qui permet vendredi un repli des rendements obligataires, ne profite pas aux Bourses européennes, qui réagissent essentiellement à de multiples publications de résultats.
La séance est toutefois attendue sur une note plus positive à Wall Street où les contrats à terme indiquent une ouverture en hausse autour de 0,3% à 0,4%.

À Paris, le CAC 40 abandonne 0,12% à 5.303,07 points vers 12h00 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 0,12% et à Londres, le FTSE cède 0,16%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 se replie de 0,04%, tandis que l’EuroStoxx 50 de la zone euro et le Stoxx 600 sont inchangés.

Les trois plus fortes baisses du STOXX 600 sont occupées par des valeurs françaises, à savoir Valeo (-10,28%), SES (-8,88%) et Ingenico (-6,55%), sanctionnés après leurs publications de résultats.

“Les réactions sur les publications marquent une asymétrie notoire traduisant une faible appréciation des bonnes publications sur les titres, de fortes sanctions sur les déceptions et une aversion notoire à l’absence de guidance”, observe Philippe Cohen, chez Kiplink Finance.

En tête du CAC 40, Saint Gobain avance pour sa part de 2,44% à la suite de résultats annuels bien accueillis aussi bien en ce qui concerne la progression du résultat d’exploitation que de la marge.

Au chapitre des opérations, le britannique Phoenix grimpe de 5,39% après l’annonce de sa séparation d’avec sa maison-mère Standard Life Aberdeen (SLA).

RECUL DES RENDEMENTS OBLIGATAIRES

Sur le marché obligataire, les rendements souverains évoluent en baisse, traduisant l’apaisement des craintes sur un resserrement plus prononcé que prévu des politiques monétaires des banques centrales face à une reprise de l’inflation.

Le rendement des Treasuries à 10 ans reflue sous le seuil de 2,9%, et le Bund allemand de même échéance recule de quatre points de base, autour de 0,66%.

Les investisseurs ont été attentifs aux déclarations du président de la Fed de Saint-Louis, James Bullard, qui a mis en garde contre une remontée trop rapide des taux cette année.

Le gouverneur Randal Quarles, l’une des nouvelles têtes à la Réserve fédérale américaine, a aussi prôné jeudi un resserrement graduel de la politique monétaire.

Les opérateurs de marchés attendent désormais l’intervention, mercredi, du nouveau président de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, devant la commission des services financiers de la Chambre des représentants.

Sur le marché des changes, le dollar poursuit son rebond face à un panier de devises de référence (+0,1%), ce qui conduit l’euro vers un repli de près de 0,8% sur l’ensemble de la semaine.

La devise unique est retombée sur le seuil de 1,23 dollar, après un pic à 1,2555 il y a tout juste une semaine.

Ce renchérissement du dollar continue de peser sur les cours du brut, en dépit de l’annonce d’un recul inattendu des stocks américains de brut.

zonebourse

Aller en haut