Accueil / Développement / L’ex-ministre Togolais des finances à la tête de la Saber

L’ex-ministre Togolais des finances à la tête de la Saber

L’ex-ministre Togolais des finances à la tête de la Saber

Son éviction du gouvernement de Faure Gnassingbé début août 2016 aura laissé place à toutes sortes de commentaires. Aussi élogieux qu’injurieux. Adji Otèth Ayassor, l’ex-ministre Togolais de l’économie et des finances a été désigné directeur général par intérim de la Société africaine des biocarburants et des énergies renouvelables (SABER).

Ce parachutage intervient quelques mois après le décès de l’occupant, le Sénégalais Thierno Tall, survenu début janvier à Paris. Celui qui était ministre de l’économie et des finances du Togo pendant 9 années était jusque-là, conseiller du Président Faure Gnassingbé, et par ailleurs ministre d’État avant d être remercié par décret, le 1er août 2016.

Titulaire d’un doctorat en droit public, d’un Master of Laws et d’un diplôme en résolution des conflits, M. Ayassor est l’artisan de plusieurs réformes économiques et financières, notamment la fusion des douanes et des impôts, ayant donné naissance à l’Office togolais des recettes (OTR). C’est d’ailleurs sous ses manettes que le Togo est parvenu en 2010 au point d’achèvement de l’initiative PPTE (Pays Pauvre Très Endetté

Basée à Lomé au Togo, la Saber est une institution internationale qui regroupe 15 Etats africains (Bénin, Burkina, Cap Vert, Cote d’ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Siera Leone, Tchad et Togo) et 6 institutions financières, dont la BIDC et la BOAD. Elle vise, entre autres, à promouvoir et financer des projets d’énergie renouvelable, et l’efficacité énergétique dans les secteurs public et privé.

Ledy. M
financialafrik

Aller en haut