mercredi 23 septembre 2020
Accueil / Finances / Libreville : les petits échos de la FANAF

Libreville : les petits échos de la FANAF

Libreville : les petits échos de la FANAF
Présidence de la FANAF
A deux jours du vote devant départager le gabonais César Ekomié-Aféné et le camerounais Téophile Moulong, les manœuvres se poursuivent en coulisses. Le candidat gabonais est apparu au premier plan dans la brochure distribuée par NSIA lors du dîner de NSIA, tenu le 18 février dans le complexe hôtelier Nomad. Les 500 convives ont écouté le candidat et coupé le gâteau des 25 ans de NSIA dans une ambiance festive en présence de tous les barons de l’assurance. Pour sa part, Théophile Moulong a tenu plusieurs concertations en petits comités. Les deux candidats sont confiants.A suivre.
La microassurance piétine
Le cadre sur la micro-assurance est encore loin des attentes selon les constats de la CIMA et des opérateurs. Un seul agrément a été décerné sur 14 dossiers. Selon un sondage de la CIMA, 46% des acteurs trouvent que l’agrément est un obstacle majeur. Par ailleurs, 15% mettent l’accent sur la non dématérialisation de la prime. Inquiétant, 73% de ceux qui n’ont pas d’agréments envisagent quand même de le faire.
Aveni Ré maintient ses objectifs d’augmentation de capital
Aveni-Ré compte porter son capital de 16 à 22 milliards de Franc CFA. C’est ce qu’a déclaré Seybatou Aw, le PDG de la première compagnie de réassurance en zone CIMA, le 17 février 2020 en marge du dîner offert aux participants de la 44 ème assemblée de la FANAF. Distributeur de dividendes depuis sa troisième année, Aveni-Ré compte poursuivre sur cette tendance.
La CICA-Ré sur une dynamique positive
La CICA-Ré se porte bien. Le réassureur de la zone CIMA présente une croissance de 22% de son chiffre d’affaires entre 2018 et 2019. À l’occasion de la FANAF de Libreville, l’entreprise a présenté sa nouvelle plateforme digitale pour  faciliter l’échange d’informations entre les cédantes et Cica Ré. A noter que le réassureur basé à Lomé compte un nouveau PCA en la personne de Blaise Abel Ezo’o Engolo, qui est par ailleurs président de l’Organe de décision du Bureau National de la Carte Rose CEMAC.
Axa entend approfondir sa présence en Afrique Francophone
Dans un entretien avec Financial Afrik, Philippe Rocard,Président directeur général d’Axa Maroc et Axa Afrique Subsaharienne, précise qu’il n’est pas question d’un quelconque désengagement du groupe en Afrique Subsaharienne. Les quatre filiales phares de la zone (Côte d’Ivoire, Sénégal, Cameroun et Gabon) ne sont pas à céder comme l’a eu d’ailleurs à le préciser le PDG d’Axa, Thomas Buberl, en mai 2019 lors d’une visite au Sénégal . L’entretien de Philippe Rocard est à lire le lundi sur le site de  Financial Afrik.
financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut