Accueil / Mines & Energies / Lighting Africa ou comment la SFI veut éclairer 250 millions de personnes d’ici 2030

Lighting Africa ou comment la SFI veut éclairer 250 millions de personnes d’ici 2030

Lighting Africa ou comment la SFI veut éclairer 250 millions de personnes d’ici 2030

La Société financière internationale vient de lancer son programme Lighting Africa en collaboration avec sa maison-mère, la Banque mondiale. Initié en faveur de l’Afrique subsaharienne, ce programme vise à apporter la lumière à 250 millions de personnes d’ici 2030.

Dans un exercice d’explication du concept, Olivier Aleksander Gallou, représentant de Lighting Africa à la Banque Mondiale déclare que l’initiative «fait la promotion des solutions d’éclairage portatives, des produits qui répondent aux normes de qualité requise et qui sont disponibles à des prix abordables afin de permettre aux communautés n’ayant pas accès ou ayant un accès limité à l’électricité, d’en bénéficier.»

Pour Ousmane Fall Sarr qui représente l’Agence Sénégalaise d’Energie Rurale (ASER) qui co-supervise la mise en œuvre de ce programme, «il est inconcevable de voir, au 21ème siècle, des personnes qui sont obligées de faire 3 à 5 km rien que pour recharger leur téléphone mobile. Grâce aux solutions solaires portatives, les populations qui ne disposent pas d’électricité dans leur localité, non seulement pourront avoir une source de lumière mais aussi ils pourront recharger leur portable avec le même dispositif.»

Selon l’Agence internationale de l’énergie, près de 625 millions d’Africains en dessous du Sahara n’ont pas accès à l’électricité.

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut