Accueil / International / L’Inde accueille le sommet annuel des BRICS

L’Inde accueille le sommet annuel des BRICS

L’Inde accueille le sommet annuel des BRICS

Les dirigeants des puissances émergentes des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) tiennent ce week-end leur sommet annuel en Inde, à l’heure où leur poids est diminué par leurs difficultés économiques.

Les Brics, qui représentent 53% de la population mondiale et quelque 16.000 milliards de dollars de PIB, ont été constitués en 2011 dans le but d’utiliser leur influence économique et politique conjointe afin de contrebalancer l’Occident dans la gestion des affaires du monde.

Mais lorsqu’il accueillera samedi et dimanche à Goa (sud de l’Inde) les chefs d’État étrangers, le Premier ministre indien Narendra Modi sera bien le seul à pouvoir se frotter les mains des résultats économiques de son pays.

Selon des projections du Fonds monétaire international, l’Inde devrait encore enregistrer une croissance de 7,6% pour 2016/2017, niveau équivalent à l’exercice annuel précédent.
Le reste du groupe des Brics ne peut pas en dire autant.
Le Russie et le Brésil sont récemment tombés en récession, un sort qu’a réussi à éviter de justesse l’Afrique du Sud le mois dernier. Quant à la Chine, longtemps locomotive de l’économie mondiale, sa croissance a sérieusement ralenti.

Commerce, croissance, Syrie

Les dirigeants des Brics débattront “des perspectives de la croissance mondiale, du rôle de meneur et de la contribution des Brics à cette croissance”, a indiqué un responsable du ministère des Affaires étrangères indien, Amar Sinha. Le réchauffement climatique, la sécurité régionale seront également à l’ordre du jour, a-t-il précisé.

La Russie devrait aussi inviter le dossier syrien dans les débats, alors que Moscou est très critiqué par la communauté internationale pour ses frappes aériennes en soutien au régime de Bachar al-Assad. “Le terrorisme international et le processus de paix en Syrie” seront discutés, ont indiqué les services du président russe Vladimir Poutine dans un communiqué.

Les leaders internationaux “auront des discussions poussées sur la coopération des Brics ainsi que d’autres sujets mondiaux et régionaux”, a indiqué le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Li Baodong, selon des propos rapportés par l’agence Chine nouvelle.

Des discussions plus substantielles devraient avoir lieu lors des rencontres bilatérales en marge du sommet. Le nationaliste hindou Narendra Modi devrait ainsi s’entretenir en face-à-face avec le président chinois Xi Jinping et le russe Vladimir Poutine.
Le nouveau président brésilien de centre-droit Michel Temer, qui a remplacé Dilma Rousseff après sa destitution, va chercher à renforcer les échanges commerciaux de son pays avec le reste des Brics pour tenter d’extraire le Brésil de sa pire récession en un demi-siècle.

Incertitudes

Ce 8e sommet intervient alors que l’avenir des Brics, qui ont créé leur propre banque de développement, apparaît incertain. L’Inde, l’un des moteurs de la coalition, semble s’en détacher de plus en plus depuis l’arrivée au pouvoir de Narendra Modi en 2014, qui privilégie une politique de rapprochement avec les États-Unis.

Pour Eswar Prasad, professeur de commerce et d’économie à l’université Cornell (États-Unis), les maux économiques des Brics entament leur influence. “Etant donné son importante taille et sa contribution significative à la croissance mondiale, ce groupe pourrait avoir du poids s’il agissait de concert”, a-t-il expliqué à l’AFP. Cependant “les problèmes économiques rencontrés par de nombreux membres des Brics ont réduit leur force et leur influence”, a-t-il prévenu.

Au même moment à Goa, se tiendra également un sommet de l’organisation BIMSTEC, qui rassemble sept nations situées dans l’arc autour du golfe du Bengale. La chef de la diplomatie birmane Aung San Suu Kyi, le Première ministre du Bangladesh Sheikh Hasina, ainsi les dirigeants thaïlandais, sri-lankais, bhoutanais et népalais y sont attendus pour discuter de leurs liens commerciaux.

lefigaro.fr/ AFP

Aller en haut