Accueil / Tic & Telecoms / L’Inde compte désormais plus d’internautes que les États-Unis

L’Inde compte désormais plus d’internautes que les États-Unis

L’Inde compte désormais plus d’internautes que les États-Unis

Le pays compte près de 300 millions d’utilisateurs d’Internet, selon une étude de KPCB. Partie de très bas, l’Inde a pu compter en 2015 sur une formidable croissance de 40% sur un an, en hausse de 7 points par rapport à 2014.

Ça devait arriver. Avec 277 millions d’internautes, l’Inde a fini par dépasser en 2015 les États-Unis en nombre d’utilisateurs d’Internet, se classant derrière la Chine selon le rapport Internet Trends (tendances Internet) 2016 du fonds de capital-risque Kleiner Perkins Caufield & Byers (KPCB).

Si les chiffres pour les États-Unis ne sont pas disponibles dans le rapport, il faut savoir que le pays comptait 269 millions d’internautes selon le rapport 2015, avec une croissance de 2%, identique à celle de 2013, et un taux de pénétration de 84%. À croissance équivalente, les États-Unis compteraient donc en 2015 un peu plus de 274 millions d’utilisateurs d’Internet, un chiffre très proche de l’Inde, quoi qu’en-deçà.

La Chine compte quant à elle 668 millions d’internautes et un taux de pénétration de 49%. La croissance du nombre d’utilisateurs a fortement diminué depuis 2009, passant de 34% de 2008 à 2009 à 6% entre 2014 et 2015. Dans le monde, la croissance des utilisateurs d’Internet s’est établie en hausse de 9%, et de seulement 7% en excluant l’Inde. Plus de 3 milliards de personnes peuvent désormais surfer sur le Web, soit un taux de pénétration de 42%.

croissance-utilisateurs-internet-dans-le-monde

Croissance du nombre d’utilisateurs d’Internet dans le monde entre 2009 et 2015.

Une croissance forte qui cache un très faible taux de pénétration

Avec 1,252 milliard d’habitants, l’Inde devait très logiquement finir par occuper la deuxième place de ce classement. Le taux de pénétration reste toutefois très faible : seulement 22% de la population a accès à Internet, un taux qui évolue toutefois rapidement avec une croissance de 40% sur un an en 2015, contre 33% entre 2013 et 2014.

Croissance du nombre d'utilisateurs d'Internet en Inde entre 2009 et 2015.

Croissance du nombre d’utilisateurs d’Internet en Inde entre 2009 et 2015.

Malgré sa spécialisation dans les services informatiques, le pays n’a en fait guère profité de cet élan technologique et partait de très loin puisqu’en 2009 les internautes comptaient pour moins de 10% de la population indienne. L’étude de KPCB considère ainsi que les principaux défis du pays résident dans l’incitation de la population et les infrastructures.

Ce formidable réservoir d’utilisateurs a attiré les géants mondiaux de l’Internet, qui y voient un relais de croissance. Un intérêt que le gouvernement du Premier ministre indien Narendra Modi a su exploiter en lançant juillet Digital India, une initiative visant notamment à développer le haut-débit dans les zones rurales mais aussi accroître la production d’électroniques. Grâce aux patrons indiens -Mukesh Ambani, l’homme le plus riche d’Inde a promis 39 milliards de dollars- et étrangers, les promesses d’investissement ont atteint 70 milliards de dollars, dont 18 milliards seront dépensés directement par l’État indien. Cette ouverture au monde ne se fait toutefois pas sans une certaine exigence, notamment quant à la neutralité du Net. Après avoir suspendu fin 2015 le service d’Internet gratuit sur mobile développé par Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, le gendarme des télécoms indiens a décidé en février de l’interdire purement et simplement, estimant que l’offre proposait des “tarifs discriminatoires”.

Laszlo Perelstein
latribune.fr

Aller en haut