Accueil / International / L’Inde est devenue la sixième puissance économique mondiale

L’Inde est devenue la sixième puissance économique mondiale

L’Inde est devenue la sixième puissance économique mondiale

L’Inde est désormais le sixième pays le plus riche au monde en termes de produit intérieur brut. Devant la France, rétrogradée au 7e rang. C’est la Banque mondiale qui a fourni ces chiffres et cette ascension fulgurante devrait se poursuivre même si tous les Indiens n’en ressentent pas encore les bénéfices.

Le PIB de l’Inde a doublé en dix ans et il continuera à progresser à très vive allure, dopée par la croissance record que le sous-continent connait depuis plusieurs années, de l’ordre de 7 % par an. A ce rythme, l’Inde devrait rapidement dépasser le Royaume-Uni, puis l’Allemagne, le Japon et devenir dans moins de dix ans la troisième économie mondiale, derrière celle des Etats-Unis et de la Chine d’après les projections d’un institut britannique. Le PIB par habitant a suivi cette courbe prodigieuse, il est passé de 3 600 dollars en 2008 à 7 000 dollars en 2017 selon les calculs de la banque mondiale qui établit un PIB par habitant à parité de pouvoir d’achat. L’enrichissement des Indiens est donc réel mais à l’échelle mondiale il demeure très relatif. Le PIB par habitant de la France est bien supérieur, il est de 42 000 dollars par an.

L’extrême pauvreté recule…

L’Inde vient de perdre la distinction dont personne ne veut, celle de la nation comprenant le plus grand nombre de déshérités. c’est le Nigeria qui s’est vu attribué cette première place avec 87 millions d’habitants vivant avec moins de 1,9 dollars par jour. Ils ne sont plus que 70 millions dans ce cas en Inde, un chiffre en baisse constante mais la pauvreté demeure préoccupante. Elle concerne encore le tiers des habitants. 20 % de la population n’a toujours pas accès à l’électricité. 70 % seulement est alphabétisée, un taux comparable à celui des pays en développement. La majorité des Indiens vivent encore dans des conditions très précaires, à l’ombre des gratte-ciel construits par les nouveaux nababs du pays.

Mais les inégalités explosent

Les 10% les plus fortunés captent maintenant 55 % du revenu du pays. Un chiffre a doublé en 25 ans. La moitié de la population indienne recevait 25 % du revenu, elle doit maintenant faire avec 15 % du PIB. Cette distorsion des revenus fait de l’Inde  l’un des pays les plus inégalitaires au monde avec le Brésil. D’après le magazine Forbes on dénombre aujourd’hui 119 milliardaires indiens alors qu’ils n’étaient que deux dans les années 90. Cette nouvelle classe d’hyper riche a émergé beaucoup plus rapidement qu’en Chine où le développement a d’abord été propulsé par des grandes entreprises publiques, puis par des entrepreneurs privés. En Inde le secteur privé a été le moteur et le grand bénéficiaire de l’essor des années 2000.

Dominique Baillard
rfi
Aller en haut