Accueil / Tic & Telecoms / Line signe la plus grosse introduction en Bourse de l’année dans la tech

Line signe la plus grosse introduction en Bourse de l’année dans la tech

Line signe la plus grosse introduction en Bourse de l’année dans la tech

Le réseau social Line flambe pour son entrée à Wall Street. Le réseau social japonais a levé 1 milliard de dollars,

Le réseau social japonais Line a bondi de près de 30% jeudi pour ses premiers pas à Wall Street, où il a réalisé la plus grosse introduction en Bourse depuis le début de l’année dans le secteur technologique.

L’action, cotée sous le symbole “LN”, a terminé sa première séance sur le New York Stock Exchange (Nyse) à 41,58 dollars. Cela représente un gain de 26,61% comparé à son prix d’introduction en Bourse, qui avait été fixé à environ 32 dollars.

Le groupe a réussi à lever plus d’un milliard de dollars grâce à son entrée en Bourse. Environ deux tiers des actions sont cotées sur le Nyse, le solde devant l’être à Tokyo où il doit débuter sa cotation vendredi.

Sur la base du cours de clôture de jeudi à New York, et en tenant compte des titres qui seront cotés sur la place japonaise, l’ensemble de l’entreprise Line est valorisé à environ 8,7 milliards de dollars.

Les fonds récoltés vont servir à doper la promotion et le développement de fonctionnalités nouvelles, a assuré le groupe. “En fin de compte, nous pensons que cette entrée en Bourse va accélérer notre croissance”, a indiqué le patron-fondateur, Jungho Chin, sur la chaîne de télévision américaine CNBC. Il a toutefois précisé qu’à court terme, il visait surtout une expansion de l’activité de la société “et pas tant une expansion géographique”.

Le réseau social Line est né le 23 juin 2011 sous la forme d’une messagerie directe en ligne, avant d’évoluer quelques mois plus tard en service de téléphonie gratuite et de s’étendre depuis en une famille complète de petits programmes de divertissement.

Ce service permet de téléphoner gratuitement, d’envoyer des messages ainsi que des photos et des petites vidéos, cumulant les mêmes fonctions que Skype, Facebook, WhatsApp et Twitter confondus. Le tout est enrichi de multiples applications annexes et fioritures plaisant énormément aux Japonais et qu’ont fini par installer aussi des concurrents.

Filiale nippone du prestataire de services internet sud-coréen Naver, Line reste très utilisé au Japon, mais est aussi très apprécié dans le reste de l’Asie. Elle a plus de mal en Europe et aux Etats-Unis où d’autres acteurs dominent.

L’entreprise revendique quelque 218 millions d’utilisateurs actifs sur un mois donné – un chiffre qui évolue peu ces derniers temps. Elle voit ses revenus publicitaires croître, mais a fini l’année 2015 dans le rouge en raison de charges exceptionnelles liées à l’arrêt d’un service de musique en flux à l’étranger. Un retour dans le vert est prévu cette année.

latribune.fr

Aller en haut