Accueil / Finances / L’instabilité perdure au sein du management de Chanas Assurances Cameroun

L’instabilité perdure au sein du management de Chanas Assurances Cameroun

L’instabilité perdure au sein du management de Chanas Assurances Cameroun

Depuis la session ordinaire du Conseil d’administration de Chanas Assurances tenue à Douala, la capitale économique du Cameroun, le 27 septembre 2016, Philippe Madibe Longue est le nouveau directeur général de l’entreprise. Désigné à titre intérimaire, il succède à Albert Pamsy, révoqué par le Conseil d’administration pour « fautes de gestion ».

Cependant, selon des proches d’Albert Pamsy, celui-ci aurait en fait démissionné de ses fonctions. Une résignation qui serait survenu parce que le conseil d’administration n’aurait pas répondu favorablement aux demandes formulées par l’ex-dirigeant pour mener à bien sa mission. D’une façon ou d’une autre, l’on note que c’est un DG de plus qui quitte le navire Chanas.Ces dernières années en effet, plusieurs managers se sont succédé à la tête de l’entreprise. En avril 2014, Albert Pamsy avait déjà succédé à Henri Ewélé. En juillet 2014, c’est Dominique Pheulpin, le directeur général-adjoint, tombé en disgrâce, qui a rendu son tablier.

En septembre 2013, Jacqueline Casalegno, emblématique PDG de l’entreprise, a été évincée, contre son gré et sous fortes injonctions de la Conférence interafricaine des marchés d’assurance (CIMA), le régulateur du secteur des assurances en Afrique centrale et de l’Ouest, qui recommandait la suppression du poste de PDG et la séparation des fonctions de surveillance et de direction.
L’arrivée de Théodore Edjangué à la tête du conseil d’administration de Chanas Assurances aurait alors dû « ramener un peu plus de sérénité dans cette entreprise en proie aux querelles internes depuis plusieurs mois », tel que le mentionne la société sur son site Internet. Mais Théodore Edjangué, ancien président de la Commission des marchés financiers (CMF) du Cameroun, a finalement été remplacé à son tour en début d’année.
Conséquence de cette instabilité dans le top management de l’entreprise, le chiffre d’affaires de Chanas Assurances a continuellement baissé de 2012 à 2014, passant d’environ 23,2 milliards de F à 19,2 milliards de F, d’après des chiffres publiés par la compagnie.

Leader du marché camerounais depuis 2002, avec en moyenne 19% des parts de marché dans la branche des dommages entre 2002 et 2014, le capital de Chanas Assurances est détenu par Jacqueline Casalegno (20%), le Gabonais Ogar International (18%) et la camerounaise Société nationale des hydrocarbures SNH (20%). D’autres partenaires européens sont actionnaires à hauteur de 5% et des privés camerounais détiennent un pourcentage de 37%.

 

 

Elisabeth Kamogne, Douala / financialafrik.com

Aller en haut