samedi 24 octobre 2020
Accueil / Mines & Energies / L’IRENA veut améliorer les réseaux en Afrique de l’Ouest pour l’intégration des énergies renouvelables

L’IRENA veut améliorer les réseaux en Afrique de l’Ouest pour l’intégration des énergies renouvelables

L’IRENA veut améliorer les réseaux en Afrique de l’Ouest pour l’intégration des énergies renouvelables

L’Agence internationale recherche des consultants pour préparer un plan d’expansion des infrastructures de réseau dans les pays d’Afrique de l’Ouest. La région de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ne dispose actuellement que de 16 GW de capacité de production d’électricité, dont 32 % proviennent de l’hydroélectricité et 68 % de l’énergie thermique.

L’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) a lancé un appel d’offres afin de trouver des consultants dans le cadre de la mise en place d’un programme pour renforcer l’infrastructure du réseau électrique de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui devrait permettre une forte pénétration des énergies renouvelables.

Les consultants sélectionnés devront travailler en étroite collaboration avec les services publics, les opérateurs de réseau et les régulateurs nationaux des pays membres de la CEDEAO, ainsi qu’avec le Centre régional pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la CEDEAO (ECREEE). Ils devront  identifier les solutions techniquement et économiquement idéales pour améliorer la sécurité de l’approvisionnement en électricité dans la région tout en permettant une forte augmentation des capacités d’énergie éolienne et solaire. « Dans le même temps, le personnel des centres de formation régionaux devrait être en mesure de poursuivre et d’intensifier régulièrement les activités de renforcement des capacités », a déclaré l’agence dans le document de consultation.

Les consultants intéressés peuvent soumettre leur offre jusqu’au 31 août.

Il y a une semaine, l’ECREEE avait lancé un appel à manifestation d’intérêt auprès de sociétés de conseil pour l’expansion du programme du Corridor d’énergie propre d’Afrique de l’Ouest (WACEC) et de son cadre institutionnel de mise en œuvre.

L’Agence américaine pour le développement international (USAID) et l’Agence allemande de développement (GIZ) soutiennent l’appel d’offres.

Selon l’IRENA, la région de la CEDEAO ne dispose actuellement que de 16 GW de capacité de production d’électricité, dont 32 % proviennent de l’hydroélectricité et 68 % de l’énergie thermique. Cette capacité ne peut couvrir que 37 % de la demande totale de la région. Seulement 42 % de la population de la CEDEAO a « un accès à l’électricité, concentré dans les zones urbaines ». Ce taux tombe à un chiffre dans les zones rurales, a souligné l’agence internationale.

pv-magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut