Accueil / Développement / Logements sociaux au Burkina : le ministère de l’Habitat a déjà enregistré plus de 100 000 demandes

Logements sociaux au Burkina : le ministère de l’Habitat a déjà enregistré plus de 100 000 demandes

Logements sociaux au Burkina : le ministère de l’Habitat a déjà enregistré plus de 100 000 demandes

Entre l’étalement démesuré des villes, l’accaparement des terres et le déficit de logements décents, les défis ne manquent pas pour le ministre burkinabè de l’Habitat et de l’Urbanisme. Ingénieur du génie civil, Maurice Dieudonné Bonanet, 57 ans, ancien ministre de l’environnement et du tourisme (1989-1991) sous le régime Compaoré, donne un aperçu de ses priorités à JA.

Jeune Afrique : Le gouvernement a lancé une opération de souscription pour 40 000 logements sociaux et économiques. Pourquoi?

Maurice Dieudonné Bonanet : Ce programme vise à améliorer les conditions d’accès aux logements décents pour les Burkinabès. À ce jour, je peux vous affirmer que nous avons enregistré plus de 100 000 demandeurs [un tirage au sort aura lieu ultérieurement pour n’en garder que 40 000, NDLR]. Nous avons également démarré les constructions à Ouagadougou, Bobo Dioulasso et Gaoua, en attendant le lancement officiel du programme, prévu ce mois de mai. Gaoua, qui abritera les festivités de la fête de l’indépendance [le 11 décembre prochain, NDLR] va accueillir 300 logements, actuellement en chantier.

À Bassinko, en banlieue nord de la capitale, nous produisons actuellement plus de 1 000 unités économiques et sociales. Nous comptons bientôt lancer une tranche similaire, portant sur 937 logements et 35 boutiques, et financée par l’Inde à hauteur de 21,145 millions de dollars.

>>Lire l’article complet sur jeuneafrique.com

Aller en haut