Accueil / Auto & Transports / Lomé se dote d’une nouvelle aérogare de classe internationale et affirme son ambition de hub régional

Lomé se dote d’une nouvelle aérogare de classe internationale et affirme son ambition de hub régional

Lomé se dote d’une nouvelle aérogare de classe internationale et affirme son ambition de hub régional

Déjà en fonction depuis quelques jours pour la compagnie Asky, la nouvelle aérogare de Lomé s’est ouverte ce 1er mai aux autres compagnies aériennes. L’infrastructure, d’allure résolument moderne, va permettre de multiplier par 5 le trafic de l’aéroport de Lomé qui pourra désormais accueillir jusqu’à 2,5 millions de passagers par an.

nouvelle aérogare de classe internationale de Lomé 1

« Construite et réalisée dans les strictes standards internationaux, la nouvelle aérogare que nous inaugurons ce jour est un véritable joyau technologique et architectural. Il propulse durablement le Togo dans l’ère de la modernité. Les nouvelles infrastructures mises en place permettront à la ville de Lomé, notre capitale, d’accroître son rayonnement et de jouer son rôle de hub sous régional. D’ici les trois prochaines années, les flux des voyageurs appelés à utiliser la nouvelle plateforme de l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma passera à 2 500 000 passagers par an. Le fret sera porté à 50 000 tonnes de marchandise », a déclaré Ninsao Gnofam, ministre en charge des Transports et des Infrastructures, lors de l’nauguration officielle, la semaine passée, en présence du chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

Décembre 2011, Faure Gnassingbé donnait le premier coup de pioche

Décembre 2011, Faure Gnassingbé donnait le premier coup de pioche

Doté de 5 passerelles télescopiques d’accès aux avions, 24 comptoirs d’enregistrement, 3 carrousels de livraison des bagages, l’ouvrage couvre 21 000 m2 sur trois niveaux.

Fruit d’une coopération sino-togolaise, le bâtiment a été construit en 4 ans, par les entreprises chinoises CACC et WIETC, sous le contrôle de SOCOTEC. L’investissement, évalué à 150 millions de dollars, a été rendu possible par un prêt de l’Exim Bank of China.

Grâce à l’extension de son parking, l’aéroport pourra accueillir 15 appareils gros porteurs, une aubaine pour la compagnie maison Asky qui se prépare à ouvrir de nouvelles lignes en Afrique et à positionner Lomé en hub ouest-africain.

De nouvelles compagnies comme Turkish Airlines, Egypt Air ou encore Emirates ont d’ores et déjà annoncé leur intention d’atterrir bientôt sur le tarmac de Lomé.

agenceecofin.com

Aller en haut