Accueil / Bourse / Londres baisse de 0,42% après le tir de missile nord-coréen

Londres baisse de 0,42% après le tir de missile nord-coréen

Londres baisse de 0,42% après le tir de missile nord-coréen

Londres (awp/afp) – La Bourse de Londres baissait de 0,42% mardi en début de séance, sur fond d’inquiétude après un nouveau tri de missile balistique de la Corée du Nord.

Vers 07H30 GMT, l’indice FTSE-100 des principales valeurs perdait 30,75 points à 7.346,34 points.

“Les actions baissent modérément en Europe ce matin, imitant les asiatiques, après une nouvelle provocation de la Corée du Nord qui a testé un missile”, expliquait Markus Huber, opérateur chez City of London Markets.

“Au vu des dernières avancées de la Corée du Nord dans les technologie nucléaire et de missile, ainsi que des commentaires du président Trump sur la menace que cela représente, chaque essai de missile semble rapprocher le monde d’une confrontation militaire”, a-t-il ajouté.

Plusieurs valeurs financières perdaient des plumes, comme l’entreprise de location d’équipement industriel Ashtead qui cédait 1,39% à 1.562 pence ou la banque HSBC qui perdait 0,82% à 723,80 pence.

Les compagnies minières perdaient une partie du terrain gagné lundi, lorsqu’elles avaient grimpé grâce à un bon indicateur industriel chinois Cette rechute s’expliquait notamment par un rebond du dollar qui pesait sur les cours des métaux industriels, et donc sur les compagnies qui en font commerce.

Parmi ces dernières, Anglo American s’enfonçait de 1,41% à 1.050 pence, Rio Tinto de 1,20% à 3.334 pence et Glencore de 0,90% à 298,90 pence.

Les majors pétrolières s’effritaient pour leur part du fait d’un essoufflement du récent rebond des cours du brut: BP cédait 0,62% à 448,50 pence et Royal Dutch Shell (action “B”) 0,45% à 2.091 pence.

Côté hausses, le groupe de paiement Worldpay faisait largement la course en tête, bondissant de 9,20% à 348,90 pence. Il bénéficiait d’un enthousiasme pour ce secteur après que son concurrent danois Nets A/S a annoncé avoir été approché par des acquéreurs potentiels.

Le groupe de supermarchés Sainsbury’s grappillait pour sa part 0,32% à 249,70 pence après avoir fait état d’une progression de ses ventes au printemps.

pn/spi
romandie

Aller en haut