Accueil / Bourse / Londres débute en recul de 0,37% à cause des mines

Londres débute en recul de 0,37% à cause des mines

Londres débute en recul de 0,37% à cause des mines

Londres (awp/afp) – La Bourse de Londres reculait de 0,37% vendredi en début de séance, plombée par une baisse marquée des valeurs minières.

Vers 08H00 GMT, l’indice FTSE-100 des principales valeurs cédait 27,14 points à 7.342,38 points.

La cote baissait notamment du fait d’un repli des compagnies minières, affectées par une tenue mitigée des cours des métaux industriels. Anglo American cédait 2,14% à 1.235,50 pence, Rio Tinto 1,90% à 3.227,50 pence, BHP Billiton 1,73% à 1.248,50 pence et Glencore 1,09% à 314,05 pence.

Old Mutual était de loin en queue de peloton, chutant de 7,47% à 200,70 pence. Ce groupe de services financiers est très exposé à l’Afrique du Sud, où il possède la majorité de Nedbank, or ce pays est chahuté sur les marchés après le renvoi du ministre des Finances Pravin Gordhan.

Les laboratoires pharmaceutiques étaient aussi plutôt dans le rouge, Hikma Pharmaceuticals cédant 1,00% à 1.989 pence. AstraZeneca était toutefois peu ou prou stable (-0,03%) à 4.925,50 pence, après avoir annoncé la vente de droits sur la commercialisation aux Etats-Unis et au Canada du Zoladex, un traitement contre les cancers de la prostate et du sein, pour 250 millions de dollars.

Parmi les quelques hausses de la matinée sur le marché figuraient celles des groupes aériens: IAG (compagnies British Airways et Iberia, entre autres) montait de 0,48% à 528,50 pence et EasyJet de 0,89% à 1.016 pence.

La tendance sur le marché était toutefois au final négative mais Connor Campbell, analyste chez Spreadex, a prévenu qu’”il pourrait y avoir un changement d’humeur dans la matinée, en fonction des détails trouvés dans les statistiques sur le quatrième trimestre du PIB britannique”.

Il s’agira de la troisième estimation de l’Office national des statistiques (ONS), qui avait estimé il y a un mois que cette croissance avait atteint 0,7% au quatrième trimestre et 1,8% en 2016 – une activité encore vigoureuse sur fond de discussions préliminaires au Brexit.

pn/jbo/aro
romandie

Aller en haut