jeudi 29 octobre 2020
Accueil / Développement / Londres : des projets en milliards annoncés au premier sommet Royaume-Uni-Afrique sur l’investissement

Londres : des projets en milliards annoncés au premier sommet Royaume-Uni-Afrique sur l’investissement

Londres  : des projets en milliards annoncés au premier sommet Royaume-Uni-Afrique sur l’investissement
Le Premier ministre Boris Johnson a plaidé en faveur d’un Royaume-Uni en tant que « partenaire d’investissement de choix » pour les pays du continent africains, lors de la grand-messe Afrique-Royaume-Uni sur l’investissement dont les travaux vient de s’ouvrir aujourd’hui lundi à Londres.

Le Premier ministre Boris Johnson a plaidé aujourd’hui à Londres, lors d’un grand sommet sur les investissements, pour que son pays devienne le « partenaire d’investissement de choix » pour les pays du continent africain.

Pour justifier ce choix, le chef de file du gouvernement du Royaume-Uni est revenu sur l’expertise et l’innovation britanniques, uniques dans les domaines de la technologie, de la croissance propre, des infrastructures et des finances qui peuvent répondre à la demande du continent en matière de croissance durable.

Le Sommet UK-Afrique sur l’investissement, organisé par la primature du Royaume-Uni, réunit 21 pays africains et des entreprises britanniques et africaines. C’est la première fois que des gouvernements et des entreprises du Royaume-Uni et d’Afrique se réunissent pour un événement de cette envergure.

Stimuler la croissance et créer des emplois

Des accords portant sur plusieurs milliards de livres sterling seront annoncés lors du sommet et devront participer directement à la création d’emplois et à la croissance, autant en Afrique que pour les entreprises et multinationales britanniques.

Le sommet devrait également connaître l’annonce de la fin du soutien (investissement et crédits à l’export) britannique aux mines de charbon ou aux centrales thermiques alimentées au charbon.  Cette annonce fait partie de l’engagement plus large du Royaume-Uni à utiliser son expertise et son expérience pour aider l’Afrique à passer des combustibles fossiles à des formes renouvelables et durables d’énergie propre.

Le Premier ministre devrait rencontrer les 16 dirigeants africains présents au sommet, notamment Al-Sissi Sisi, Kenyatta, Buhari, Akufo-Addo, et Kagame du Rwanda, ainsi que des chefs d’entreprise, comme le PDG de Standard Bank, Gert Vogel, et le PDG d’Investec, Hendrik Du Toit.

afriquelatribune

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut