Accueil / Bourse / Londres est montée de 0,46% grâce aux valeurs minières

Londres est montée de 0,46% grâce aux valeurs minières

Londres est montée de 0,46% grâce aux valeurs minières

Londres (awp/afp) – La Bourse de Londres a terminé vendredi en hausse de 0,46%, soutenue par des gains notables des valeurs minières dans un marché plus calme après les inquiétudes de ces derniers jours autour de la présidence Trump.

A la clôture, l’indice FTSE-100 des principales valeurs a gagné 34,29 points pour terminer à 7.470,71 points. Sur l’ensemble de la semaine, il a gagné 0,47%.

“Il n’y a pas eu de développement majeur vis-à-vis de Donald Trump et les opérateurs ont acheté prudemment des actions”, a expliqué David Madden, analyste chez CMC Markets UK.

Des rebondissements dans l’enquête sur l’ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine qui a porté Donald Trump à la Maison Blanche ont fait baisser l’indice vedette londonien mercredi et jeudi, mettant fin à neuf séances de hausse consécutive du FTSE-100 qui avait franchi mardi la barre des 7.500 points pour la première fois de son histoire.

Un apaisement relatif des difficultés de M. Trump à Washington vendredi a permis à la Bourse de Londres de remonter quelque peu, même si M. Madden a prévenu que cette histoire n’était pas terminée: “elle semble marquer une pause pour l’instant, mais elle pourrait ressurgir” à tout moment, a-t-il souligné.

En attendant, la place financière londonienne a été portée par une franche montée des compagnies minières. Ces dernières ont profité d’une hausse des cours des métaux industriels, dopés par une baisse du dollar. Anglo American s’est élevée de 2,44% à 1.093 pence, Rio Tinto de 2,13% à 3.167,50 pence, Glencore de 1,43% à 295,15 pence et BHP Billiton de 1,72% à 1.215 pence.

La compagnie pharmaceutique Hikma a terminé pour sa part en hausse de 2,12% à 1.736 pence après avoir été pourtant chahutée en début de séance. Elle a averti avant l’ouverture sur son chiffre d’affaires annuel, qui devrait être moins élevé que prévu au départ. Mais des investisseurs ont finalement acheté à bon compte cette action, tombée à son plus bas niveau depuis cinq mois.

Côté baisses, à noter une nouvelle mauvaise performance des sociétés de gestion immobilière Land Securities (-2,11% à 1.069 pence) et British Land Company (-1,49% à 629 pence), à l’issue d’une semaine difficile marquée par la publication de résultats annuels en demi-teinte.

pn/pb
romandie

Aller en haut