Accueil / Bourse / Londres pénalisée par les matières premières

Londres pénalisée par les matières premières

Londres pénalisée par les matières premières

Londres (awp/afp) – La Bourse de Londres perdait du terrain vendredi matin (-0,35%), sous le coup d’une baisse marquée du secteur des matières premières.

Vers 07H40 GMT, l’indice FTSE-100 des principales valeurs perdait 25,55 points à 7.324,77 points.

Le marché britannique démarrait la séance prudemment en attendant la publication dans la matinée de la troisième et dernière estimation de la croissance pour le premier trimestre au Royaume-Uni.

Les économistes n’attendent pas de changement par rapport à la précédente estimation qui montrait une hausse de 0,2% du produit intérieur brut, soit un ralentissement par rapport à la fin de 2016.

“Le chiffre ne devrait pas changer ce mois-ci. Mais si ce n’est pas le cas, il faut s’attendre à ce que cela influe sur la tendance du FTSE et de la livre pour le reste de la journée”, remarque Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

L’indice FTSE-100 souffrait pour l’heure du recul du secteur des matières premières et ce malgré une tentative de rebond des cours du pétrole.

Les compagnies pétrolières se repliaient à l’image de BP (-1,62% à 442,60 pence) et Royal Dutch Shell (action “B, -1,41% à 2.065,00 pence).

Les valeurs minières n’étaient pas en reste, avec Antofagasta (-1,12% à 795,50 pence), Glencore (-1,48% à 286,10 pence), BHP Billiton (-0,92% à 1.178,50 pence) et Anglo American (-0,29% à 1.026,00 pence).

Le secteur de la distribution était mal en point après une étude montrant un fort repli de la confiance des consommateurs, qui est au plus bas depuis le vote pour le Brexit de juin 2016.

La chaîne d’habillement Next perdait 0,96% à 3.938,00 pence, les supermarchés Sainsbury’s 0,82% à 253,50 pence, Morrison 0,58% à 238,10 pence et Marks and Spencer 0,41% à 339,10 pence.

En revanche, les compagnies aériennes profitaient de la faiblesse actuelle des cours du pétrole, ce qui représente une bonne nouvelle pour leur facture de carburant. IAG (British Airways) prenait 1,98% à 619,50 pence et EasyJet 1,56% à 1.368,00 pence.

Le secteur financier était quant à lui encore bien orienté, profitant de spéculation autour de prochain resserrement monétaire en zone euro et au Royaume-Uni, toute hausse de taux étant bénéfique pour leurs marges. Parmi les banques, Barclays gagnait 0,19% à 205,90 pence et HSBC 0,38% à 718,20 pence.

jbo/spi
romandie

Aller en haut