Accueil / Mines & Energies / L’or, momentanément hors des radars

L’or, momentanément hors des radars

L’or, momentanément hors des radars

Depuis un quadriennal, le métal doré s’est installé dans un schéma graphique latéral, confirmant le faible intérêt des investisseurs au cours de cette période. Les raisons d’une telle défaveur sont multiples, à commencer par un climat boursier historiquement favorable. Le SP500 a gagné pendant ses quatre ans presque 50%. De plus, et ce malgré des politiques monétaires encore majoritairement laxistes, l’inflation reste sur des niveaux très bas dans les pays développés. Les investisseurs se sont écartés de la brillance de l’or car les rendements des actifs, déduits de l’indice de hausse de prix, restaient encore largement positifs malgré la progression des valorisations boursières.

Enfin, le recul de la demande mondiale d’or persiste en dépit de foyers géopolitiques : Corée du Nord, l’Iran et l’Arabie Saoudite, situations traditionnellement génératrices de hausse des prix des métaux précieux.

Pour rappel, le métal doré a été découvert après le cuivre il y a 6000 ans. Indestructible, rare, d’une extraction complexe et parfois longue, il permet de stocker de la valeur temps sans érosion et ce, de manière tangible. L’économiste français Piketty dit sur l’or qu’il représente un symbole et c’est pour cela qu’il est éternel et universel dans l’esprit humain.

L’or n’est pas un actif qui génère du rendement car il n’est pas risqué au sens économique et financier. Alan Greenspan avait précisé que dans le pire des cas, lorsque la monnaie fiduciaire ne sera plus acceptée par personne, l’or le sera encore. Ce métal précieux possède l’avantage le plus prisé dans la monnaie, la stabilité de sa valeur. Cette dernière évolue souvent parce que la variation de ses contreparties devises (principalement le dollar) rend son prix volatil.

L’achat d’or peut servir de protection. D’ailleurs pour qui veut couvrir son patrimoine financier, il n’y a pas de timing pour en acheter, au même titre que l’on ne s’assure pas la veille d’un accident mais de manière perpétuelle.

Pour les gouvernements tels les Etats-Unis, plus gros détenteur en termes de stocks, la réserve d’or représente une sécurité pour leur devise. Il s’agit d’une valeur de réserve pour les banques centrales justement car elle n’est la dette de personne et ces dernières préfèrent la stocker au détriment d’autres devises.
L’or possède des qualités intemporelles se mettant en relief en fonction des situations de crise, au cours desquelles le métal jaune y puise ses vertus.

Quand les investisseurs se positionnent durablement sur les actifs à risques (Risk On), ils préfèrent investir dans l’économie du pays, alors que quand ces derniers montrent une réelle inquiétude (Risk Off), ils préfèrent acheter de l’or pour protéger leurs actifs.

zonebourse

Aller en haut