Accueil / Mines & Energies / L’or progresse mais demeure proche de son plus bas de 6 mois

L’or progresse mais demeure proche de son plus bas de 6 mois

L’or progresse mais demeure proche de son plus bas de 6 mois

Les prix de l’or ont progressé durant la séance européenne ce lundi, mais demeurent à leur plus bas depuis mai avec les prévisions d’une hausse des taux par la Réserve Fédérale et d’une relance de l’inflation par le nouveau président Donald Trump.
L’or pour livraison en décembre sur le Comex du New York Mercantile Exchange gagne 6,15$ ou 0,51% à 1.214,85$ l’once troy à 3:33AM ET (08:33GMT). Vendredi, il reculait à 1.201,30$, un niveau que l’on n’avait pas constaté depuis le 30 mai.
Les analystes ont mis en garde contre les perspectives floues de l’or, compte tenu d’une hausse quasi certaine durant le mois de décembre.
D’après l’outil de suivi des taux de la Fed d’Investing.com, la probabilité d’une hausse des taux durant la réunion du 13 et 14 décembre est estimée à 100%.
Les prix du métal jaune ont reculé de plus de 7% ce mois-ci, avec l’optimisme lié à une augmentation des dépenses fiscales, qui contribuerait à son tour à relancer la croissance économique ainsi que l’inflation, conduisant l’économie dans une nouvelle ère de taux d’intérêt plus élevés.
Le métal précieux est sensible aux mouvements des taux américains, ce qui retire le coût d’opportunité associé à la détention d’un actif tel que le lingot, tout en boostant le dollar, devise à laquelle il est valorisé.
Le billet vert plane autour de son plus haut de 14 ans contre un panier de devises ce lundi, soutenu par l’élection présidentielle et les prévisions d’une hausse des taux le mois prochain.
L’indice dollar a récemment touché 101,20, après avoir progressé à 101,54 vendredi, un niveau que l’on n’avait pas constaté depuis avril 2003.
Un dollar renforcé pèse généralement sur l’or, puisqu’il atténue l’attrait pour le métal en tant qu’actif alternatif et rend les matières premières valorisées en dollar plus chères pour les détenteurs de devises étrangères.
Entre temps, le rendement sur les bons du trésor sur dix ans recule de 0,4 points de base à 2,333% durant les premières heures de la séance, s’éloignant d’un plus haut de 12 mois de 2,364% touché plus tôt dans la semaine.
Egalement sur le Comex, les futures sur l’argent pour livraison en décembre ont progressé à 7,9 cents, ou 0,48% à 16,70$ l’once troy durant la matinée à Londres, après avoir reculé à 16,43$ vendredi, leur plus bas niveau depuis le 8 juin.
Ailleurs, les futures sur le cuivre gagent 5,2 cents, ou 2,11% à 2,521$ la livre, avec les prévisions qu’une hausse des dépenses fiscales et qu’une réduction des impôts par Donald Trump relanceront la croissance économique et l’inflation.
Le métal est perçu comme un indicateur clé de l’économie mondiale. Il est utilisé dans la construction de bâtiments, la production et la transmission d’électricité, et la fabrication de produits électroniques.

investing

Aller en haut