Accueil / Finances / L’Orange Bank sud-coréenne bouleverse le paysage bancaire

L’Orange Bank sud-coréenne bouleverse le paysage bancaire

L’Orange Bank sud-coréenne bouleverse le paysage bancaire

Kakao Bank, lancée fin juillet par le groupe internet éponyme, est devenu en moins de trois semaines le premier distributeur de crédit conso de Corée du Sud.

Alors qu’il faudra encore attendre quelques semaines pour connaître la date de lancement d’Orange Bank , la banque en ligne de l’opérateur télécoms français, la Corée du Sud est en train de faire la démonstration, avec Kakao Bank, que ce type de diversification a assurément un avenir. Et que les banques traditionnelles ont du souci à se faire.

Venu comme Orange du monde des télécoms et d’Internet, Kakao Corp – qui possède notamment la première messagerie instantanée du pays – a amorcé, il y a quelques semaines seulement, une diversification dans la finance qui bouscule le paysage bancaire de la péninsule sud-coréenne.

Un quart des crédits à la consommation distribués début août

Et ce en un temps record puisque Kakao Bank a été lancée le 27 juillet dernier. L’établissement qui est, tout comme le projet d’Orange, entièrement en ligne a en effet distancé tous les autres établissements de la péninsule sud-coréenne en matière de distribution de crédit à la consommation.

Selon les premiers chiffres qui viennent d’être publiés par les autorités, en à peine 15 jours d’existence, l’établissement a distribué l’équivalent d’un quart (401 millions d’euros) de l’ensemble des crédits à la consommation distribués par les 19 banques que compte le pays.

Devenant ainsi le premier distributeur de ce type de crédit dans la péninsule sud-coréenne. Cerise sur le gâteau, Kakao Bank se paye même le luxe de dépasser K-Bank, l’autre banque coréenne en ligne crée en avril dernier.

1,5 million de clients en une semaine

Un succès qui s’explique largement par le fait que la banque en ligne, la première jamais créée dans le pays, a attiré de très nombreux clients.

Plus d’un million et demi de comptes ont ainsi été ouverts dès la première semaine et l’établissement revendique désormais 2,3 millions de clients. Et son application est devenue la troisième du secteur bancaire.

Une politique de taux agressive

Mais le succès tient avant tout à une politique de taux particulièrement agressive, tant pour les dépôts que pour les crédits consentis. Kakao Bank a ainsi proposé des taux d’intérêt pour ses crédits en-dessous de la barre des 10%, avec un minimum de 2,86%.

De même, elle rémunère nettement mieux les dépôts que ses concurrentes. Si en moyenne, un client peut espérer voir son compte rémunéré à hauteur de 1,3% pour un montant minimal de 10.000 wons (environ 7.500 euros), Kakao Bank offre un taux de 2%.

CLAUDE FOUQUET
lesechos

Aller en haut