Accueil / Tic & Telecoms / L’ordinateur au format clef USB s’apprête à défier les tablettes

L’ordinateur au format clef USB s’apprête à défier les tablettes

L’ordinateur au format clef USB s’apprête à défier les tablettes

Appelés « PC Stick », ces ordinateurs, un peu plus gros qu’une clef USB, commencent à investir le marché de l’informatique nomade.

Visionner ses photos de vacances, consulter ses e-mails ou regarder des vidéos, autant d’habitudes qui ne nécessitent plus d’ordinateur, de tablette ni même de smartphone. Tout est à présent accessible depuis un ordinateur miniature : le PC au format clef USB. L’un des premiers modèles était le « Cotton Candy » mis au point en 2012 par une société norvégienne. Depuis, le marché des PC de poche s’étoffe.

Après l’arrivée dans l’Hexagone en juin du « compute stick » (PC sur clef) du fabricant de semi-conducteurs Intel, c’est Archos qui, grâce à la technologie de l’américain, va lancer à la rentrée en France le premier modèle équipé de Windows 10. Microsoft, de son côté, a lancé la conception d’un produit semblable en Inde. Un peu plus gros qu’une clef USB classique, ce type d’ordinateur, disposant d’un port HDMI, peut se connecter à n’importe quel écran récent. Une fois branché, le téléviseur ou l’écran se transforme en ordinateur.

« On devient tous multi-écrans et on est de plus en plus mobiles, donc le PC sur clef est une nouvelle façon de “consommer” l’ordinateur sans avoir même besoin de tablette », souligne Bénédicte Ernoult, directrice marketing d’Archos. Annoncé au mois de juin, l’Archos PC Stick sera doté de 32 Go de stockage et de 2 Go de mémoire vive, soit les caractéristiques d’une tablette d’entrée de gamme, pour un prix fixé à 99 euros. La tablette est d’ailleurs la principale cible, le produit n’étant pas destiné « à remplacer l’ordinateur mais plutôt à être utilisé en complément » précise le porte-parole d’Intel.

Un lancement positif

Dévoilé en janvier au Consumer Electronics Show de Las Vegas, le Salon mondial consacré à l’électronique grand public, le PC sur clef d’Intel est en vente depuis le mois de juin en France. Si le fabricant ne communique pas le nombre de « compute stick » vendus jusqu’à présent, il évoque « des résultats au-dessus des attentes ». «On a même quelques soucis d’approvisionnement », confie le porte-parole du groupe américain.

Selon LDLC, l’un des plus grands sites d’e-commerce français, les débuts semblent effectivement prometteurs. « C’est un produit qui s’est déjà bien vendu, mais c’est trop tôt pour dire si le produit va vraiment fonctionner ou pas », tempère le directeur des achats du groupe LDLC.com, Alain Pfeffer. Selon lui, le produit peut être utile tant aux particuliers qu’aux entreprises. « Il y a des opportunités auprès des professionnels, avec un usage possible sur des téléviseurs dans les boutiques ou dans les salles de réunion en entreprise. »

Pour Intel, le « compute stick » est surtout un terrain d’expérimentation. En plus de vendre un produit estampillé Intel, l’entreprise vend sa technologie à d’autres marques, non seulement Archos mais aussi, plus récemment, Lenovo. Le PC sur clef USB pourra-t-il un jour rattraper l’ordinateur traditionnel ? Le pari semble difficile à tenir. Mais Intel prévoit que les PC sur clef atteindront les performances des ordinateurs actuels d’ici quelques années.

Romain Duriez
lesechos.fr

Aller en haut