Accueil / Finances / Loukil : «Les banques tunisiennes sont réticentes à investir en Afrique»

Loukil : «Les banques tunisiennes sont réticentes à investir en Afrique»

Loukil : «Les banques tunisiennes sont réticentes à investir en Afrique»

Selon Bassem Loukil, les banques tunisiennes sont réticentes à l’idée d’investir dans les marchés africains en raison d’une absence de stratégie.

Invité de l’émission « Politika » sur Jawhara FM, aujourd’hui, mardi 6 février 2018, le président de Tunisia Africa Business Council (TABC) a indiqué que la plupart des banques tunisiennes ont une fausse image des pays africains en raison des problèmes auxquels ces derniers ont dû faire face dans un récent passé, notamment les guerres civiles et les famines qui avaient sévi dans certaines régions du continent au cours des dernières décennies.

«Il y a une quasi-absence des banques tunisiennes dans le continent africain. Il est nécessaire que ces banques se réveillent un peu et reviennent à la réalité. Plusieurs pays concurrents de la Tunisie sur certains secteurs économiques, comme le Maroc, la Turquie et même la France ont investi il y a bien longtemps en Afrique. Ces pays ont maintenant une forte présence dans le marché africain au niveau des banques et des établissements financiers», a indiqué M. Loukil.

Le président du TABC a, par ailleurs, appelé à l’ouverture d’une ligne maritime commerciale directe entre la Tunisie et plusieurs pays de l’ouest africain.

Notons qu’un projet de ligne maritime directe est en cours. Elle sera lancée, à partir d’avril prochain, vers Dakar (Sénégal), Abidjan (Côte d’Ivoire) et Tema (Ghana).

E. B. A.
kapitalis

Aller en haut