lundi 18 novembre 2019
Accueil / Développement / L’UA intéressée par un renforcement de son partenariat avec la Chine afin de résoudre les défis post-récolte en Afrique

L’UA intéressée par un renforcement de son partenariat avec la Chine afin de résoudre les défis post-récolte en Afrique

L’UA intéressée par un renforcement de son partenariat avec la Chine afin de résoudre les défis post-récolte en Afrique

L’Union africaine (UA) a exprimé l’intérêt qu’elle porte envers un renforcement de son partenariat et de sa coopération avec la Chine dans la résolution des défis post-récolte dans le continent africain.

La directrice de la division de l’économie rurale de la commission de l’UA pour l’économie rurale et l’agriculture, Janet Edeme, a fait ces remarques à l’occasion d’une conférence de presse à propos de la seconde édition du Congrès et exposition post-récolte panafricain, qui a lieu mardi au siège de l’UA dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba.

Elle a dit que les 55 membres de l’organisation avaient hâte de renforcer leurs liens avec la Chine afin de réduire les pertes post-récoltes.

Rappelant que l’UA et la Chine ont signé plus tôt ce mois un memorandum d’entente pour renforcer leur coopération dans des secteurs incluant la sécurité et la qualité alimentaire ainsi que la gestion des pertes post-récoltes, Mme Edeme a affirmé que l’Afrique était demandeuse d’applications de la technologie chinoise susceptible de relever ce défi.

Elle a aussi déclaré que l’UA avait identifié des secteurs d’intervention essentiels au règlement de ce problème sur le continent, impliquant une focalisation sur les technologies, les infrastructures, l’accès au marché et le renforcement des capacités.

Cet évènement qui durera quatre jours vise à générer une prise de conscience à propos des pertes et du gaspillage de nourriture via le partage de données et d’informations. Il mettra en évidence des stratégies efficaces, mais aussi des technologies, des pratiques et des initiatives visant à réduire les pertes post-récoltes. Il inclut également la surveillance et l’évaluation des progrès en la matière de telle initiative au regard d’objectifs prédéterminés.

« La Chine participe de façon très active à ce congrès. Un nombre conséquent d’organisations du secteur privé nous ont également apporté leurs technologies afin de nous les faire découvrir. Elles vont aussi participer à de nombreuses discussions, et nous faire part des nouvelles technologies déployées par la Chine », a-t-elle expliqué.

Mme Edeme a également révélé qu’un nouveau mémorandum d’entente devrait être signé entre l’UA et la Chine afin de renforcer la coopération dans le secteur agricole en général.

french.china

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut