Accueil / Finances / L’UIB dévoile sa stratégie 2017-2020 et ses ambitions d’accompagnement en Afrique

L’UIB dévoile sa stratégie 2017-2020 et ses ambitions d’accompagnement en Afrique

L’UIB dévoile sa stratégie 2017-2020 et ses ambitions d’accompagnement en Afrique

Le siège de la Bourse de Tunis a abrité lundi 08 mai 2017 la communication financière de l’Union Internationale de Banques (UIB) durant laquelle son Directeur Général, M. Kamel Néji, et son Directeur Général Adjoint, M. Mondher Ghazali, ont présenté respectivement les réalisations de la banque et sa stratégie pour la période 2017-2020.

De la transformation à la reconquête

Dans son allocution, M. Neji a fait le bilan de la période 2007-2016. Une période marquée par un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 9,5% des dépôts de la clientèle (8,5% du secteur), et une croissance annuelle moyenne de 13,6% des crédits à la clientèle (9,6% du secteur).

Le Produit net bancaire, rappelle le DG, il affiche un taux de croissance annuel moyen de l’ordre de 15,4% contre un taux de 9,3% pour l’ensemble du secteur. En revanche, les charges opératoires n’ont progressé que de 6% en moyenne sur la période contre 8,3% pour le secteur.

S’agissant du résultat net, il est passé d’un résultat déficitaire de 179,9 millions de dinars en 2007 à un résultat bénéficiaire de 75,8 millions en 2016. Par ailleurs, l’UIB a réalisé l’une des meilleures rentabilités des capitaux propres (ROE) du secteur en 2016, avec un ROE de 25,6% contre 11,7% au niveau du secteur.

Stratégie de différenciation et de nouvelles ambitions

Le Directeur Général Adjoint de la banque, M. Mondher Ghazali, a détaillé les grands axes de la stratégie de l’UIB dont l’objectif principal est d’être une banque relationnelle de référence en Tunisie, faisant bénéficier ses clients et l’économie de l’envergure internationale et des innovations du Groupe Société Générale.

La banque, indique le DGA, va poursuivre l’adaptation de son business model avec une stratégie de conquête sur les marchés de l’Entreprise et de la clientèle “haut de gamme”, tout en renforçant son leadership sur le marché des Particuliers avec une part de marché de 15%.

Par ailleurs, la banque veillera à optimiser en permanence son modèle opérationnel en termes de qualité, d’efficacité, de maîtrise des risques et d’innovation à la faveur de l’engagement de ses collaborateurs et des opportunités offertes par les mutations technologiques.

M. Ghazali tient à souligner que l’UIB poursuit le développement de son capital humain en cultivant ses talents, en affirmant l’exemplarité de ses valeurs managériales. “Nous partageons et diffusons une image de l’UIB conforme à ce que nous sommes : une banque responsable, chaleureuse, ouverte sur son environnement et qui ambitionne de continuer son ascension dans le palmarès des banques tunisiennes”, a-t-il déclaré.

Engagée dès début 2016, l’UIB a mis en place une stratégie pluriannuelle ayant pour objectif d’équilibrer à l’horizon 2020 la part des encours du retail et du non retail, soit 45% à 50% de part non retail contre 41% en 2016 et atteindre dès fin 2018 un total d’engagements de 2,2 milliards de dinars sur le marché Entreprise contre 1,8 milliard à fin 2016 et 536 millions à fin 2007.

Le DGA a également indiqué que cette stratégie permettra de développer la rentabilité des relations en portant à 80% la proportion des clients effectuant plus de 5 millions de dinars de mouvements avec la banque, le doublement en 3 ans du portefeuille d’engagements du marché PME à 200 millions de dinars, la croissance du fonds de commerce actif de 20% par an, et le développement de la culture de la PME dans le réseau commercial.

Axes et leviers de la stratégie de différenciation 2017-2020

Selon M. Ghazali, le modèle de banque relationnelle de référence va s’étendre à tous les marchés et segments de clientèle avec une démarche de conseil et d’accompagnement basée sur l’écoute des besoins et le souci de l’intérêt du client.

Cette différenciation, poursuit le DGA, sera concrétisée par des offres étendues et ciblées dans la recherche permanente d’apporter une valeur ajoutée aux clients et à l’économie en général, et ce en s’appuyant sur les synergies avec le Groupe Société Générale dans les activités de marché (appui aux émissions de l’Etat, solutions de gestion de la dette…), les financements structurés et ingénierie des grands projets, et l’accompagnement en Afrique et plus généralement à l’international.

“Nous allons intégrer de nouvelles activités différenciantes, au bénéfice des clients et de l’innovation financière en Tunisie, à savoir le projet d’activité d’Assurance-vie, étape de maturité du modèle de Bancassurance, et le projet d’activité de Location Longue Durée de véhicules, avec le leader mondial ALD”, a-t-il annoncé.

Perspectives 2017-2020

Selon les objectifs de croissance présentés par la direction générale, l’UIB table sur un additionnel moyen des crédits de 465 millions de dinars sur la période 2017-2020 contre 405 millions en 2016, et un additionnel moyen de dépôts de 371 millions de dinars contre 259 millions en 2016. Ces objectifs sont cohérents en taux de progression et en valeur absolue avec les réalisations de l’UIB durant les dernières années, a fait savoir Mme Moufida Hamza, Chief Financial Officer (CFO).

Le PNB projeté de 2017 est en progression de +8,7% à 269,4 millions de dinars contre un PNB réalisé en 2016 en hausse de +14,3%. La progression devrait se poursuivre à un taux moyen de l’ordre de 10% durant la période 2017-2020, un rythme assez conservateur en lien avec le resserrement des marges, le rééquilibrage du business-mix vers l’entreprise, la progression des encours, la stratégie active de conquête de clientèle et les mesures prises par l’UIB pour dynamiser et diversifier les sources de revenus, précise Mme Hamza.

La progression du RBE est projetée à un rythme moyen de 11,8% durant la période 2017-2020. Cette progression, bien qu’elle soit en deçà des performances actuelles de la banque, intègre la complexité de l’environnement actuel, sans pour autant ralentir les efforts en matière de maîtrise des coûts, à travers de nombreuses initiatives en cours du déploiement interne d’automatisation, d’optimisation et de digitalisation des processus, permettant de poursuivre la baisse du coefficient d’exploitation à un rythme proche de 1 point par an.

Pour finir, la directrice financier a indiqué que la phase de différenciation doit être l’occasion de l’entrée de l’UIB dans le club des banques avec un bénéfice net supérieur à 100 millions de dinars à l’horizon 2019/2020. “Elle se dotera ainsi d’un socle financier lui permettant de ne pas se contenter de sa position actuelle dans le palmarès des banques tunisiennes”, a-t-elle estimé.

De nouvelles ambitions d’accompagnement en Afrique

L’UIB se dote d’une capacité unique d’accompagnement des entreprises tunisiennes en Afrique, explique le DGA qui ajoutera que les clients de la banque bénéficient du réseau Afrique du Groupe Société Générale dans 18 pays avec plus de 1.000 agences au service de plus de 3 millions de clients dont 150.000 entreprises.

Avec la création début 2017 d’un “Desk Afrique” au sein de l’UIB, interlocuteur unique, les clients de la banque bénéficient d’un accès privilégié à ce réseau qui met à leur disposition la connaissance fine de la banque du contexte économique et réglementaire en Afrique tout en bénéficiant de solutions complètes de financement des investissements et du cycle d’exploitation, de commerce international et de cash management.

Par ailleurs, il a été annoncé lors de la communication financière que l’évènement majeur “Les Rencontres Africa 2017″, dont Société Générale et UIB sont Master Partners, aura lieu les 5 et 6 octobre 2017 à Tunis.

Omar El Oudi
ilboursa

Aller en haut