lundi 28 septembre 2020
Accueil / Tic & Telecoms / L’Uruguay améliore sa cartographie avec Geoportal

L’Uruguay améliore sa cartographie avec Geoportal

L’Uruguay améliore sa cartographie avec Geoportal

L’administration uruguayenne a lancé « Geoportal », un service public de cartographie en ligne. Ce portail, qui est désormais accessible à tous les citoyens, fait de l’Uruguay le pays avec la meilleure base cartographique d’Amérique latine, selon le gouvernement.

Avec notre correspondant à Montevideo,

Pour mettre au point Geoportal, deux avions équipés de technologie dernier cri ont survolé les 176 220 kilomètres carrés du territoire uruguayen, ce qui représente la superficie de la Tunisie, ou le tiers de celle de la France.

Ils ont ainsi pu cartographier avec une grande précision l’ensemble du pays. La résolution est de 32 cm par pixel, et même 10 cm dans les zones urbaines. Cela veut dire qu’en ville, on peut par exemple distinguer des personnes en train de traverser la rue.

Du cadastre aux commerces du coin

Sur cette carte, l’État uruguayen a répertorié toutes les données ouvertes du pays. Tous les citoyens peuvent donc consulter les informations concernant l’hydrographie, la démographie ou encore les reliefs.

Mais pour un citoyen lambda, les utilités sont multiples. Sur la carte figurent par exemple le cadastre, mais aussi les commerces comme les supermarchés, stations essences, pharmacie.

On peut aussi y trouver les établissements publics tels qu’hôpitaux, les écoles, les bâtiments administratifs, ou encore toutes les voies ferrées, les routes, les péages, les aéroports, etc.

Toutes ces données peuvent aussi servir à l’élaboration des politiques publiques. On peut également consulter les limites départementales, municipales et juridictionnelles.

Encore loin d’un Google Maps

Ces cartes et données sont actualisées tous les six mois. C’est d’ailleurs pour cela que l’administration uruguayenne considère que Geoportal s’inscrit dans sa politique de transparence.

On pourra suivre l’avancement de certains travaux publics, ou même de l’évolution de la montée des eaux. Les institutions publiques pourront d’ailleurs demander une actualisation ponctuelle des cartes en cas de catastrophe naturelle par exemple.

Geoportal veut remplacer Google Maps en Uruguay. Mais en réalité, c’est très peu probable. D’abord parce que pour le moment, le portail n’existe pas en application mobile.

Ensuite, même s’il est possible de se géolocaliser ou de mesurer des distances, il est impossible de calculer un itinéraire ou de faire une recherche pas zone, par exemple une pharmacie dans la capitale, Montevideo. Il est donc peu probable que les Uruguayens changent leurs habitudes du jour au lendemain.

Théo Conscience
rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut