jeudi 24 janvier 2019

Accueil / Développement / Lutte contre le changement climatique : le Maroc parmi les cinq pays les plus engagés au monde

Lutte contre le changement climatique : le Maroc parmi les cinq pays les plus engagés au monde

Lutte contre le changement climatique  : le Maroc parmi les cinq pays les plus engagés au monde
L’Indice de performance de changement climatique 2019 rendu public ce dimanche 06 janvier 2019 a placé le Maroc en très bonne position dans le monde. Le royaume chérifien est classé deuxième pays le plus performant, occupant le 5e rang mondial. Cet indice prend en compte divers paramètres dont l’efficacité de la «politique climatique».

Le gouvernement marocain vient de voir ses efforts en matière de lutte contre le changement récompensés. Dans le classement de l’Indice de performance de changement climatique 2019 (IPC-2019) rendu public ce dimanche 6 janvier 2019, le Maroc se positionne au 5e rang mondial, devenant le 2e pays le plus performant de l’indice cette année. Selon le rapport, ce classement obtenu par le Royaume chérifien se justifie par des efforts consentis ces cinq dernières années pour considérablement augmenter la part des énergies renouvelables et développer de nouvelles capacités d’énergie renouvelable.

Le Maroc a réussi à connecter la plus grande centrale solaire au monde et plusieurs nouveaux parcs éoliens au réseau électrique et est «sur une bonne voie d’atteindre son objectif de 42% de capacités d’énergie renouvelable installées en 2020 et de 52% en 2030», ont relevé les auteurs du rapport IPC-2019.

«Mention Bien» dans les catégories «émissions de GES» et «politique climatique»

Le Royaume chérifien a également consenti d’importants efforts, notamment sur le volet émissions de gaz à effet de serre (GES) et contributions définies au niveau national (Nationally Defined Contributions, NDC) où le pays atteint un niveau très faible. Ce qui lui a valu une note «bien» dans la catégorie des «émissions de GES».

Dans la catégorie de la «politique climatique», le Maroc a réitéré les mêmes performances recevant également une note «bien». Grâce à une stratégie à long terme pour 2050, le Maroc espère devenir un acteur de premier plan au niveau international, indique-t-on.

Rappelons que les résultats de l’IPC mettent en lumière les progrès en matière de protection et de performance climatiques dans 56 pays évalués et l’Union européenne (UE). Les classements sont faits en tenant compte de 14 indicateurs dans 4 catégories : «émissions de GES», «énergie renouvelable», «consommation d’énergie» et «politique climatique». Dans le classement de cette année, la Suède est premier Top performant suivi du Maroc et de la Lituanie. Quant aux pays comme la France ou l’Allemagne, ils sont classés parmi les pays à performance intermédiaire, alors que les Etats-Unis sont parmi les derniers avec les pires scores.

Emmanuel Atcha

afrique.latribune

Aller en haut