Accueil / Tic & Telecoms / Madagascar s’est doté d’indicateurs de performance pour le secteur télécoms

Madagascar s’est doté d’indicateurs de performance pour le secteur télécoms

Madagascar s’est doté d’indicateurs de performance pour le secteur télécoms

L’Autorité de régulation des technologies de communication (Artec) de Madagascar s’est dotée d’indicateurs de performance pour mieux évaluer la qualité de service à laquelle doivent se conformer les opérateurs des télécommunications installés dans le pays. Les standards en question ont été adoptés lors d’un atelier qui s’est déroulé du 28 au 29 juin 2016 dans la salle de conférence du régulateur télécoms.

D’après Brillant Rakoto Ratsimanjefy, le directeur de la régulation des marchés et de la sécurité numérique auprès de l’Artec, « les investisseurs étrangers et les grands acteurs de l’économie exigent des informations diverses avant de s’engager dans des activités à Madagascar ». Or les indicateurs n’étaient pas très clairs dans le pays. Certains seuils devaient donc être définis. « Nous ne savions pas par exemple à partir de quelle performance nous pouvions qualifier un réseau Internet de haut débit à Madagascar », souligne-t-il. Les indicateurs clés de performance du secteur des télécoms malgache ont été définis par des experts locaux en collaboration avec leurs homologues de la sous-région d’Afrique centrale.

Neypatraiky André Rakotomamonjy (photo), le ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies, a ajouté que des indicateurs crédibles faciliteront la collecte de données sur le secteur des télécoms et permettront une meilleure prise de décision des investisseurs dans des domaines où les TIC deviennent incontournables (Santé, éducation, sécurité, etc).

agenceecofin.com

Aller en haut