Accueil / Finances / Mali : 50 millions d’euros pour l’assainissement de Bamako

Mali : 50 millions d’euros pour l’assainissement de Bamako

Mali : 50 millions d’euros pour l’assainissement de Bamako
Berge du fleuve Niger à Bamako en temps de canicule. © Daou Bakary Emmanuel

En marge du sommet Afrique-France, la Banque africaine de développement a signé avec le gouvernement malien pour la construction de deux stations de traitement des vidanges domestiques, dans un contexte d’urbanisation galopante.

Si l’héritage politique du dernier sommet Afrique-France de Bamako, les 13 et 14 janvier dernier, n’est pas garanti, tout du moins aura-t-il permis une avancée sur un sujet autrement plus terre à terre : l’assainissement de la capitale malienne.

Celle-ci connaît une croissance urbaine sans précédent depuis quinze ans, estimée à près de 6% par an, et devrait compter d’ici 2015 trois millions d’habitants dans ses six communes et au-delà. En 2009, ils n’étaient qu’ 1,9 million.

En marge du sommet politique, la BAD et le Gouvernement malien se sont mis d’accord sur une intervention commune, qui verra la construction de deux nouvelles stations de traitement des boues de vidange domestiques (boues fécales), dans les quartiers de Magnambougou et Sotuba.

L’institution bancaire panafricaine a consenti un prêt de 25 milliards de F CFA (38 millions d’euros), dont les conditions ne sont pas précisées dans le communiqué qu’elle a diffusé vendredi 13 janvier.

Il est complété par des crédits publics du Gouvernement malien, qui interviendra dans la construction mais aussi dans le « renforcement des capacités des structures en charge de gérer le secteur de l’assainissement au Mali », selon la communication de la BAD, à hauteur de 6,5 milliards de F CFA (9,9 millions d’euros) .

>>Lire l’article complet sur jeuneafrique

Aller en haut