Accueil / Mines & Energies / Mali: Condamnation de Pearl Gold

Mali: Condamnation de Pearl Gold

Mali: Condamnation de Pearl Gold

Pearl Gold AG vient d’être condamnée à payer 16 576 000 000 de Francs CFA et 400 Kilogrammes d’or à « Pièces d’Or Mansa Moussa SA », à « Sodinaf SA » et à l’entrepreneur malien, Aliou Boubacar Diallo. Bataille politico-judiciaire gagnée de hautes luttes.

C’est la fin d’un long épilogue judiciaire. Dans un communiqué parvenu aux Afriques, l’entrepreneur Aliou Boubacar Diallo précise qu’au prix actuel de l’or, le montant total des condamnations écopées par Pearl Gold AG est d’environ 25 Milliards de Francs CFA, ( soit 38 Millions d’Euros ).

Les trois jugements qui condamnent Pearl Gold ordonnent l’exécution provisoire des décisions nonobstant l’exercice des voies de recours, renseigne le communiqué.

Pour rappel, Pearl Gold AG avait multiplié les procédures contre les différentes sociétés de l’homme d’affaires malien, allant jusqu’à la saisie des comptes de ces sociétés. La société Pearl Gold avait également tenté d’invalider en justice les résolutions des conseils d’administration et des assemblées générales de Wassoul’Or. Sans succès. Pearl Gold AG a aussi demandé la mise en redressement et même poussé les pions jusqu’aux boutistes en demandant la liquidation de Wassoul’Or SA afin d’abattre l’entrepreneur malien. Toutes ces actions se sont avérées infructueuses. Le droit vient d’être dit.

Pearl Gold AG, co-actionnaire de Wassoul’Or avec les sociétés de l’homme d’affaires , a pourtant toujours été représentée au sein des organes de gestion et de contrôle de Wassoul’Or SA où se trouve sa place pour défendre l’intéret de ses actionnaires. Hélas, Pearl Gold a subitement choisi la politique de la chaise vide préférant s’engager dans des procédures judiciaires risquées, dangereuses et périlleuses pour ses propres actionnaires.

Wassoul’Or SA vient d’entamer seule son plan de relance, tel qu’approuvé par l’Arrêt de la Cour D’appel N°56 du 14 Juillet 2015, lui accordant le règlement préventif, note le communiqué dont Les Afriques a parcouru. Au moment où nous mettions sous presse, un des actionnaires, M. Olivier Couriol de Martagon Investments LTD nous a transmis un communiqué dont nous publierons in extenso dans notre prochaine édition.

Par Ismael Aidara, Rédacteur en chef
lesafriques.com

Aller en haut