Accueil / Développement / Mali : Edm-sa : Un nouveau barrage d’une valeur de 72 milliards …

Mali : Edm-sa : Un nouveau barrage d’une valeur de 72 milliards …

Mali : Edm-sa : Un nouveau barrage d’une valeur de 72 milliards …

Mali : Edm-sa : Un nouveau barrage d’une valeur de 72 milliards pour une durée de 4 ans.

C’était en présence du ministre de l’Énergie et de l’eau, Mamadou Frankaly Keïta, du ministre de l’Économie et des finances, Mamadou Igor Diarra, du ministre de la promotion des investissements et du secteur privé, Mamadou Gaoussou Diarra, du directeur général du Groupe Eranove, M. Marc Albérola, et du représentant de la société financière internationale (Sfi), Alain Abedice.

Notons que cette signature est l’aboutissement d’un long processus de préparation après plusieurs tentatives infructueuses de réalisation de ce projet en BOT et par entente directe. Cependant, elle marque également une étape importante pour notre pays. En effet la puissance actuelle du pays en la matière, soit environs 414 MW, couvre seulement la moitié de la demande potentielle du pays selon des estimations de la banque mondiale.

Avec une puissance installée de 42 MW, l’aménagement hydroélectrique de Kénié contribuera à relever ce défi énergétique. D’après les premières simulations, le barrage de Kénié produirait environ 175 GWh, ce qui correspond à la consommation annuelle moyenne de 175 000 foyers équivalents. De plus, cet ouvrage permettra au Mali de mieux exploiter son potentiel hydroélectrique et ainsi de réduire sa dépendance aux hydrocarbures importés.

Prenant la parole, le ministre de l’Énergie et de l’eau, Mamadou Frankaly Keïta, dira que le partenariat avec la SFI (Société Financière Internationale) a permis d’accélérer le choix de l’adjudicataire provisoire pour la mise en œuvre du projet d’aménagement hydroélectrique de Kénié. Avant d’ajouter que « cette centrale hydroélectrique sera équipée de 3 groupes totalisant une puissance installée de 42 MW dont 34,5 MW garantis, et un productible moyen de 188 GWh par an. Elle est destinée à être raccordée au système électrique interconnecté du Mali dont elle devrait contribuer à la baisse des coûts de production d’électricité ».

Le ministre de l’économie et des finances, Mamadou Igor Diarra, indiquera que cette signature est décisive dans la mise en œuvre du projet, puisqu’elle permet désormais de lancer la phase de financement du projet pour un montant estimé à 110 millions d’euros soit 72 milliards de F Cfa. Selon le calendrier actuel du projet, la construction démarrerait ainsi en 2016 et le barrage serait mis en service en 2020. En sus, il est à retenir que le site de la centrale hydroélectrique de Kénié se situe sur le fleuve Niger à 35 km en aval de Bamako dans la localité de Tienfala.

Seydou Karamoko KONÉ
Source: Le Flambeau

Aller en haut