Accueil / Mines & Energies / Mali : La SECNAMI menace d’aller en grève

Mali : La SECNAMI menace d’aller en grève

Mali : La SECNAMI menace d’aller en grève

La Section Nationale des Mines et Industries (SECNAMI) observera, les 30, 31 mai et 1er juin 2016, une grève de revendication et de protestation, au niveau de toutes les sociétés minières et géologiques, des sous-traitants, des cimenteries et au niveau des administrations minières et industrielles évoluant au Mali.

Plusieurs raisons motivent cette décision et la principale avancée est la violation de certains points d’accord obtenus dans le préavis de la section nationale des mines et des industries du 10 novembre 2014. En outre, la SECNAMI a fustigé le manque de volonté de la part des employeurs de parvenir à un accord sur le plan social et les mauvaises conditions de travail dans les cimenteries de Dio et Gangounteri (qui n’appartiennent pas à la convention collective des mines).

Par ailleurs, elle a dénoncé le retard dans la mise en application de la prime de découverte; le non-paiement des primes des contractuels de l’Aurep; le licenciement « abusif » d’Oumar Cissé de la Chambre des mines du Mali; le non reversement des cotisations des travailleurs de la Chambre des mines à l’INPS et à l’AMO et la rupture du dialogue social entre elle, et le ministère des mines.

Cette grève annoncée, si elle est effective, risque d’avoir des retombées négatives sur le rendement du secteur minier du Mali, dominé par l’or. Le pays est devenu en 2002, rappelons-le, le troisième producteur africain d’or, derrière l’Afrique du Sud et le Ghana.

Louis-Nino Kansoun
agenceecofin.com

Aller en haut