Accueil / Développement / Mali : Pour le développement et le renforcement de l’artisanat au Mali: Coris bank est un partenariat sauveur et porteur d’espoir !

Mali : Pour le développement et le renforcement de l’artisanat au Mali: Coris bank est un partenariat sauveur et porteur d’espoir !

Mali : Pour le développement et le renforcement de l’artisanat au Mali: Coris bank est un partenariat sauveur et porteur d’espoir !

Placée sous la présidence du ministre de la culture, de l’artisanat et du tourisme, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, cette cérémonie s’est déroulée en présence des ministres : du Commerce et de l’Industrie ; des Transports et ; de l’Energie et de l’Hydraulique. L’objectif général du programme de relance du volet « crédit aux artisans »de l’ex projet de développement du secteur de l’artisanat (PRVCA ex PDSA) est de renforcer le développement et la promotion de la micro entreprise dans le secteur de l’artisanat par l’organisation et la formation des artisans ainsi que la mise en place d’un mécanisme de financement adapté aux besoins des artisans.

Les principaux objectifs spécifiques visés par le projet sont : l’amélioration du niveau de vie des artisans par l’accroissement de leurs revenus ; le renforcement des capacités techniques des artisans bénéficiaires ; l’accès des PME ou micro et petites entreprises artisanales au financement bancaire et à celui des SFD ; le développement du secteur privé ainsi que la croissance économique endogène du secteur de l’artisanat. Les principaux résultats attendus par le projet sont : un mécanisme de financement mis en place à travers les banques, les établissements financiers et les systèmes financiers décentralisés ( SFD) en vue de permettre l’amélioration du niveau de vie des artisans par l’accroissement de leurs revenus ; le financement d’au moins 100 petites et moyennes entreprises ( PME) artisanales et 200 micros et petites entreprises artisanales ( MPE); l’accompagnement d’au moins 200 artisans bénéficiaires du financement des banques, établissements financiers et des SFD, lesquels seront formés à travers des activités d’information et de communication, d’organisation et de formation. Le coût du programme, sur une période de trois (3) ans : janvier 2015- Décembre 2017, s’élève à un milliard sept cent soixante dix millions (1.770.000.000), dont un montant de deux ( 2) millions de francs CFA à cinq (5) millions de FCFA) est prévu pour le renforcement des capacités de chaque entreprise ; 170 millions de francs CFA sont prévus pour le financement des PME et MPE artisanales par Coris Bank- Mali à travers des fonds mis en place d’un (1) milliard francs CFA.

Ce montant est destiné essentiellement aux financements de cent (100) PME pour des montants de deux (2) millions de francs CFA à cinq (5) millions de FCFA) chacune. Un Fonds de garantie risques de 150 millions de francs CFA sera apporté pour une dotation initiale de 15% d’un MILLIARD de francs CFA. La composante facilitation de l’accès aux financements est exécutée par Coris Bank- Mali en partenariat avec la Direction du FDE. Pour le programme d’activités et budget annuel 2015, il est prévu de financer 25PME et 70 MPE, dossiers sur lesquels une mise en place d’un montant global de trois cent (300) millions de FCFA sera effective. En vue de participer à la promotion des meubles produits du premier ministre n° 195/PM-CAB du 07 mars 2014 relative à la promotion des meubles produits localement, le programme crée un guichet d’un montant de cinquante (50) millions pour la prise en charge des marchés de dix (10) PME artisanales. Cela pour permettre de promouvoir les meubles produits localement suivant des conditions qui seront déterminées de commun accord avec Coris Bank –Mali. Le budget prévisionnel pour l’année 2015 s’élève à 491 millions de francs CFA.
Ce budget se répartit entre les fonds du gouvernement de la république du Mali (Remboursements effectués par les banques et les SFD lors de la mise en œuvre du composant « crédit aux artisans » de l’ex PDSA et les fonds propres FDE (Intérêts créditeurs) pour un montant de 368 millions de francs CFA, soit 75% du budget total ; l’apport des bénéficiaires du programme de 70 millions de francs CFA, soit 14% du budget et les autres sources de financements pour un montant de 53 millions de francs CFA, soit 11% du budget total.

Mamadou Minkoro Traoré, le président de l’Assemblée Permanente des Chambres des Métiers (APCM) du Mali, n’est pas resté indifférent devant les efforts du gouvernement malien à en finir avec les difficultés récurrentes des artisans de notre pays. Il a ainsi couvert d’éloges aussi bien le chef de l’Etat que tous les ministres qui ont concouru à ce partenariat sauveur et porteur d’espoir pour un meilleur développement économique du Mali. « Je puis vous assurer que les artisans maliens seront au rendez-vous de la qualité et de la performance », a lancé M. Traoré à l’endroit des membres du gouvernement présents à la cérémonie ainsi qu’à Coris Bank. Ainsi Mme Sidibé Aïssata Koné, la directrice générale de Coris Bank, a rassuré de garantir aux artisans la disponibilité et le professionnalisme de sa banque. Mme la ministre a vivement salué cette initiative qui permettra de valoriser un des secteurs les plus porteurs de l’économie du pays. « En soutenant la création et le développement de micro-entreprises et d’entreprises dans le secteur de l’artisanat, nous réaffirmons notre conviction en ses potentialités économiques et notre vision qui met en avant la formation et souhaitons mettre fin à l’informel. », a ajouté Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo.
Signalons que la cérémonie s’est achevée par la remise symbolique du chèque de financement de Coris Bank. Ce chèque, réceptionné par le directeur du Fonds de Développement Economique et le président de l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers sous les yeux de madame la ministre, a suscité des ovations de la part des artisans venus pour la circonstance et qui ont salué ainsi ce qu’ils peuvent désormais
appeler par leur stimulant. De même que la signature de la convention par le DG du FDE et Mme la DG de Coris Bank en présence du ministre de
la culture, de l’artisanat et du tourisme, suivi d’un cocktail dans le jardin du Radisson.

Source : La Nouvelle Patrie

Aller en haut