Accueil / Développement / Mali : Secteur de l’artisanat : 1,770 milliards pour mettre fin à la souffrance des artisans

Mali : Secteur de l’artisanat : 1,770 milliards pour mettre fin à la souffrance des artisans

Mali : Secteur de l’artisanat : 1,770 milliards pour mettre fin à la souffrance des artisans

1,770 milliards : c’est le montant mobilisé par le département de la culture, de l’artisanat et du tourisme et ses partenaires pour mettre fin à la souffrance des artisans. La signature de cet important programme, dont l’objectif général consiste à la relance du volet ‘’crédit aux artisans’’ de l’ex projet de développement du secteur de l’artisanat, a eu lieu la semaine dernière. Il s’agira de renforcer le développement et la promotion de l’entreprise dans le secteur de l’artisanat par l’organisation et la formation des artisans ainsi que la mise en place d’un mécanisme de financement adapté aux besoins des artisans maliens.

‘’Votre souffrance est désormais terminée’’ : c’est en ces termes que le maitre de cérémonie, Yacouba Kebé, chargé de mission au ministère de la culture, de l’artisanat et du tourisme, a planté le décor de la cérémonie.

Le Directeur du Fonds de Développement Économique (FDE), à travers son exposé, a ensuite expliqué en profondeur le projet. Il a évoqué, entres autres, la situation macroéconomique du secteur de l’artisanat, l’activité artisanale, l’objectif du PRVCA Ex PDSA, les résultats attendus, les composantes, la durée, le coût et le plan de financement. Selon lui, ce programme permettra de renforcer le développement et la promotion des PME et MPE dans le secteur de l’artisanat à travers le renforcement des capacités et l’accès aux financements.

« Le FDE dont j’assure la gestion a pour mission d’administrer les lignes de crédits, les subventions et dotations destinées au financement des besoins d’investissements des secteurs porteurs de l’économie dans la limite des enveloppes allouées à chaque secteur. Pour faciliter l’accès de tous les porteurs de projets économiques dans les domaines (agricole, artisanal et des services) au crédit, le FDE assure la gestion d’un fonds de garantie dont la dotation initiale est assurée par l’Emprunteur » a-t-il dit avant d’ajouter que le FDE cherche également des lignes de crédit pour les secteurs porteurs de l’économie.

« C’est avec joie que je prends la parole au nom des artisans Maliens. Ce programme prévoit l’amélioration de notre niveau de vie par l’accroissement de nos revenus, le renforcement des capacités techniques des artisans bénéficiaires, l’accès des PME ou micro et petites entreprises artisanales au financement bancaire et à celui des SFD. Sans oublier le développement du secteur privé ainsi que la croissance économique endogène de notre secteur » a dit, dans son discours, le président de la chambre permanente des artisans du mali. Toujours selon lui, ce programme permettra aux artisans de donner une autre orientation à leur secteur et que cela est salutaire. Pour terminer, il a promis au nom des artisans, de tout mettre en œuvre pour ne pas décevoir le gouvernement et ses partenaires. Il a également invité le gouvernement à plus consommer les produits fabriqués au Mali.

La directrice de Coris Bank signalera que ce programme est conforme aux visions de sa banque. « Avec Coris Bank, nous faisons la banque autrement. La satisfaction de nos clients est au centre de notre préoccupation. Le temps de traitement des opérations est très rapide et la qualité est de mise » a-t-elle dit. Et d’ajouter que sa banque jouera pleinement sa partition dans l’exécution du programme.

«Ce mécanisme de financement bien adapté, organisé et bien structuré contribuera sans doute au développement durable » a signalé madame Ramatoulaye Diallo N’Diaye. Elle a aussi rappelé que la consommation « made in mali » fait partie des priorités du gouvernement. Selon elle, ce programme est d’une importance capitale pour le mali car le secteur compte jusqu’à 171 corps de métiers. Elle a vivement remercié tout ce qui ont participé de près ou de loin à la réalisation du programme.

KANTAO Drissa
Source: Le Flambeau

Aller en haut