Accueil / Finances / Marché Boursier-UEMOA : Le Burkina Faso à la recherche de 75 milliards de FCFA

Marché Boursier-UEMOA : Le Burkina Faso à la recherche de 75 milliards de FCFA

Marché Boursier-UEMOA : Le Burkina Faso à la recherche de 75 milliards de FCFA

Le Trésor Public burkinabè a procédé le vendredi 07 juillet 2017, au lancement officiel de l’opération d’Emprunt obligataire par appel public à l’épargne. C’était dans la Salle Tara de Sopatel Silmandé à Ouagadougou en présence des responsables d’institutions financières, de représentants de Société de Gestion et d’Intermédiation et investisseurs.
Le montant de l’émission de l’emprunt est de 75 milliards de F CFA. L’Emetteur offre 7 500 000 titres d’Obligations pour une durée de 10 ans dont deux ans de différé avec une valeur nominale unitaire de 10 000 FCFA, un prix de vente de 10 000 FCFA et un remboursement semestriel.
Pour ce qui est des précisions concernant cette opération, le Directeur Général de Coris Bourse (la SGI Chef de file de l’opération), Yacouba Saré a expliqué

« L’opération est entièrement ouverte au grand public, aux épargnants et aux personnes morales. Toute personne intéressée devra se rapprocher de Bourse ou de toute autre SGI de l’espace UEMOA et ensuite remplir le Bulletin de participation à l’opération d’emprunt du Burkina. » Il ajoute que
A ce propos que c’’est une opération qui constitue en même temps une opportunité de placement pour les épargnants en ce sens que la fiscalité est entièrement exonérée à 6.5%. C’est naturellement une opportunité de placement et c’est nettement bénéfique pour les épargnants. Pour quelqu’un qui investit 10 000 FCFA il bénéficie de 325 FCFA tous les six mois a confié monsieur Saré.

emprunt

L’Emprunt Obligataire par Appel public à l’Epargne lancé par la Trésor Public burkinabè est ouverte du 07 au 21 juillet 2017. Elle vise la « mobilisation de ressources destinées au financement des projets porteurs de croissance inscrits du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES).
Selon le Directeur Général du Trésor et de la comptabilité publique, Naby Abraham Ouattara à travers cette opération, Le Burkina se tourne vers tout monde. C’est un prêt et l’Etat s’engage à rembourser à termes avec des intérêts de 6,5% sur le dit prêt. Il a pour cela rassuré les investisseurs, qu’il y a une garantie autour de cette opération et c’est ce qu’on appelle la garantie souveraine de l’Etat. De ses explications, L’Etat Burkinabè va régulièrement sur le marché et il rembourse régulièrement et à bonne date. « L’Etat burkinabè n’a jamais eu de défaut de signature et quand vous regarder nos ratios caractéristiques de la dette, nous sommes dans de bonnes dispositions, nous sommes conformes aux ratios, et tous cela fait que nous sommes crédibles. Les statistiques du Burkina Faso, lui permettent de s’endetter. Quand vous regarder nos ratios dans les 20 à 30 ans, le Burkina n’a aucun risque de non remboursement de sa dette » a martelé le DG du Trésor.

Pour le Secrétaire Permanent du PNDES, Dr Alain Siri, à terme, ces ressources permettront la réalisation de projets dans le domaine de l’énergie, les infrastructures l’hydrauliques et bien d’autres projets.
Coris Bourse intervient dans cette opération en qu’arrangeur et Chef de file des SGI. Ce rôle lui permet de structurer l’opération pour qu’elle soit une pleine réussite. Atlantique Fiance, BOA Capital Securities et NSIA Finance sont les co-chefs de file de l’opération.

Balguissa Sawadogo
Ecodfuaso.com/Ecodafrik.com

Aller en haut