jeudi 23 mai 2019
Accueil / Bourse / Marché financier : Les bourses africaines se concertent autour d’un projet d’intégration

Marché financier : Les bourses africaines se concertent autour d’un projet d’intégration

Marché financier : Les bourses africaines se concertent autour d’un projet d’intégration
Crédit photos BRVM

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a annoncé le mercredi 24 avril 2019 la tenue effective de la réunion de sensibilisation sur le projet d’intégration des bourses africaines (African Exchanges Linkage Project – AELP) à Abidjan. C’était en marge de la 8ème édition du Building African Financial Markets Seminar (BAFM).

Cette importante rencontre avait pour principal objectif d’examiner les différentes diligences relatives à la mise en œuvre du projet d’intégration des bourses africaines et d’évaluer les points d’urgence à régler dans le cadre de ce processus. Il s’agit notamment de ceux portant sur la réglementation de marché et de change, la disponibilité de l’information financière sur les sociétés, les coûts de transaction, les conditions de dénouement des transactions entre autres.

Plusieurs parties prenantes ont pris part à cette rencontre, il s’agit de la Banque Africaine de Développement (BAD), du Président et du Vice-président du Comité Exécutif de l’Association des Bourses Africaines (ASEA), d’Autorités de Régulation des marchés et banques centrales, des acteurs des marchés (courtiers et Asset Managers).

Du reste, sept bourses africaines ont été retenues pour la phase pilote du projet. Notamment, la Bourse de Johannesburg, la Bourse du Nigéria, la Bourse de Casablanca, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), la Bourse de Nairobi, la Bourse de Maurice et la Bourse de l’Egypte.

Le projet AELP (African Exchanges Linkage Project) est une initiative conjointe de l’Association des Bourses Africaines (ASEA) et de la Banque Africaine de Développement (BAD) visant à établir une intégration des bourses africaines afin de faciliter la négociation transfrontalière et le règlement/livraison des titres.

L’AELP vise à remédier au manque de liquidité, à attirer les investisseurs internationaux, à drainer l’épargne des investisseurs institutionnels et particuliers africains.

La première phase de ce projet dont la mise en œuvre devrait intervenir rapidement d’ici l’an 2020 est « l’Accès sponsorisé » sur les marchés concernés pour les courtiers. Il a été également retenu la création d’une association africaine des courtiers afin de contribuer à la facilitation du projet.

 

Hervé Kakou (Collaborateur)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut