Accueil / International / Marissa Mayer rebondit en lançant un incubateur de start-up

Marissa Mayer rebondit en lançant un incubateur de start-up

Marissa Mayer rebondit en lançant un incubateur de start-up

L’ingénieure, à qui Google doit une partie de son ascension, avait échoué à sauver Yahoo, qu’elle a dirigé de 2012 à 2017.

Marissa Mayer fut l’enfant chérie de la Silicon Valley. Une réussite exceptionnelle qu’elle doit notamment à ses années passées chez Google, qu’elle hissa, avec Larry Page et Sergey Brin, au sommet de la planète tech.

Son échec à la tête de Yahoo, qu’elle a quitté l’an dernier après sa vente au géant américain des télécoms Verizon , a donc marqué les esprits. Mais, à seulement 42 ans, l’ingénieure en informatique ne manque pas d’idées et entame son opération reconquête. Alors, quoi de mieux qu’un retour aux sources ?

Association avec son compère Enrique Munoz Torres

Silencieuse dans les médias ces derniers mois, Marissa Mayer a confié mercredi au « New York Times » qu’elle louait les anciens locaux de Google à Palo Alto, où elle a débuté sa carrière professionnelle en 1999 – elle y était arrivée comme vingtième employée. La diplômée de Stanford y travaille sur un incubateur de start-up spécialisées dans les médias et l’intelligence artificielle.

Pour cela, elle s’est associée avec son partenaire de longue date, Enrique Munoz Torres. Peu de détails ont filtré sur cet incubateur baptisé « Lumi Labs », qui signifie « Neige » en finnois. Ce nouveau projet sera suivi de près dans la Silicon Valley, où Marissa Mayer jouit encore d’une certaine aura grâce à sa contribution aux créations de Google Maps, Google News et Gmail.

Espoirs déçus

L’arrivée en 2012 de cette femme d’alors 37 ans aux commandes de Yahoo – ce roi de l’Internet des années 2000 en péril – avait suscité un immense espoir. Las. La jeune PDG a eu beau multiplier les acquisitions et les lancements de produits, la greffe n’a jamais pris. Certaines de ses décisions, comme le rachat du service de blogs Tumblr pour 1,1 milliard d’euros en 2013 , ont même tourné au fiasco.

Ses derniers mois chez Yahoo ont ressemblé à un interminable chemin de croix. En 2013, le moteur de recherche a été victime d’un des plus gros piratages de l’histoire informatique. Près de 1,5 milliard de comptes ont été touchés.

Rebondir

En 2016, Yahoo a finalement accepté de vendre son coeur de métier (publicité en ligne, messagerie, fil d’information) à Verizon pour 4,5 milliards de dollars. Le groupe américain des télécoms a fusionné les activités Internet de Yahoo avec une autre ancienne icône de la tech, AOL, pour donner naissance à Oath.

Marissa Mayer a quitté son poste à l’été 2017, après la finalisation de l’opération. Elle n’est pas partie les mains vides puisqu’elle a empoché un chèque de 190 millions de dollars. De quoi s’inventer une nouvelle vie et, surtout, tenter de prouver qu’elle n’a pas perdu sa « magic touch ».

Adrien Lelièvre

Aller en haut