Accueil / Finances / Maroc : Acquisition de SIB par Attijariwafa bank

Maroc : Acquisition de SIB par Attijariwafa bank

Maroc : Acquisition de SIB par Attijariwafa bank

Depuis mardi 2 juin, le groupe Attijariwafa bank (Maroc) est devenu l’actionnaire majoritaire de la Société ivoirienne de banque (SIB). Le groupe marocain est désormais détenteur de 75% des parts du capital, suite à la cession des actions de l’Etat ivoirien.

Le groupe Attijariwafa bank, qui peine à acquérir des marchés en Afrique du Nord, poursuit son inexorable conquête dans les pays africains au sud du Sahara. Avec la cession de ses parts dans le capital de la Société ivoirienne de banque (SIB), il place un nouvel établissement financier de la sous-région dans son escarcelle. Kaba Nialé, ministre auprès du Premier ministre ivoirien chargé de l’Economie et des finances, et Mohamed El Kettani, président du groupe Attijariwafa bank, ont paraphé l’accord, mardi 2 juin au palais de la Présidence de Côte d’Ivoire, en présence du Roi Mohammed VI du Maroc et du président Alassane Ouattara.

Aux termes de la transaction, le groupe marocain porte sa participation au capital de la SIB à 75%. L’Etat ivoirien conserve 5% du capital de la SIB et va céder les 5% du capital restant à un institutionnel ivoirien.

Dans un document, rendu public, le groupe bancaire marocain indique que l’accord intervient suite au décret, adopté par le Conseil des ministres ivoiriens, au cours de sa séance du 8 avril 2015, autorisant la cession de 39% sur un total de 49% de la participation détenue par l’Etat de Côte d’Ivoire dans le capital de la Société ivoirienne de banque. En effet, ce décret autorise le transfert de 39% des actifs détenus par l’Etat de Côte d’Ivoire dans le capital de la SIB à Attijariwafa bank entre les deux parties, sous conditions suspensives de l’accord requis de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) et de la Commission bancaire de l’Umoa. Pour rappel, conformément au décret et à l’accord de cession, le groupe Attijarwafa bank s’engage à introduire à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) 12% et cédera 3% du capital au personnel de la SIB dans un délai maximum de 2 ans.

Abdelmalek El Mekkaoui, journaliste
lesafriques.com

Aller en haut