Accueil / Finances / Maroc: Al Baraka Banking Group obtient l’autorisation pour lancer une banque islamique

Maroc: Al Baraka Banking Group obtient l’autorisation pour lancer une banque islamique

Maroc: Al Baraka Banking Group obtient l’autorisation pour lancer une banque islamique

Le groupe bahreïni Al Baraka Banking Group a annoncé, dans un communiqué publié le 10 mai sur son site Web, avoir obtenu l’autorisation des autorités marocaines pour lancer une banque islamique dans le royaume chérifien, en association avec la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE Bank).

«En termes d’expansion dans le monde arabe et à l’international, et après avoir obtenu l’autorisation officielle pour créer une unité bancaire au Maroc, nous travaillons maintenant à compléter les procédures d’installation de cette banque», a précisé le groupe dans ce communiqué consacré à la présentation de ses résultats durant le premier semestre 2016. «Notre entrée au Maroc est une étape très importante puisque ce pays est un des marchés les plus importants au Maghreb ainsi qu’en Afrique», a ajouté Al Baraka Banking Group.

Le groupe bahreïni est actuellement présent dans une douzaine de pays musulmans, dont le Pakistan, la Turquie ou encore l’Egypte, l’Algérie et la Tunisie.

Plusieurs banques marocaines ont annoncé ces derniers mois des alliances avec des institutions basées au Moyen-Orient pour le lancement d’établissements bancaires islamiques au Maroc.

Le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) et Guidance Financial Group, une filiale du fonds souverain Qatari Barwa, ont annoncé en février dernier le lancement prochain d’une nouvelle banque halal.

Le Crédit immobilier et hôtelier (CIH) a choisi de s’allier avec Qatar International Islamic Bank (QIIB pour la création d’une banque islamique au Maroc.

Le groupe Attijariwafa Bank a, en revanche, annoncé fin janvier qu’il comptait développer sa propre filiale dédiée à la finance islamique, Dar Assafaa, sans s’allier à un partenaire étranger.

Selon un récent sondage réalisé par l’agence Reuters, l’Institut islamique de recherche et de formation rattaché à la Banque islamique de développement (BID) et le cabinet conseil Zawya, 98% des Marocains ont manifesté leur intérêt pour les produits bancaires islamiques. 43% des sondés ont affirmé qu’ils ouvriraient des comptes bancaires auprès des établissements islamiques, même si les produits bancaires halal s’avèrent plus chers que les services bancaires traditionnels.

agenceecofin.com

Aller en haut