Accueil / Finances / Maroc : BMCE Bank Financement des énergies propres via MorSEFF

Maroc : BMCE Bank Financement des énergies propres via MorSEFF

Maroc : BMCE Bank Financement des énergies propres via MorSEFF

Depuis le 17 mars 2015, le Groupe BMCE Bank est le premier bénéficiaire au Maroc d’une ligne de refinancement de 20 millions d’euros, en faveur de l’énergie durable, octroyée par le consortium BERD-BEI-AFD-KFW. Une nouvelle manifestation de l’engagement du groupe dans la finance durable.

Fidèle à sa politique d’accompagnement du développement durable, qui s’est exprimée à travers un engagement devenu historique en termes de finance durable, le groupe BMCE Bank vient de signer un contrat de prêt MorSEFF (Morocco Sustainable Energy Financial Facility), financée par la BERD (banque européenne de Reconstruction et de développement), la BEI (Banque européenne d’investissement), l’AFD (Agence française de développement), la KFW (banque allemande de développement). Sustainable Energy Finance Facility est un programme qui met à la disposition des opérateurs une offre complète comprenant à la fois le financement, l’accompagnement technique et la subvention d’investissements dans l’efficacité énergétique (EE) et les énergies renouvelables (ER). C’est un programme déployé avec succès dans plus de 20 pays, par le biais de 100 institutions financières partenaires. A valeur d’aujourd’hui, l’encours porte sur 2,5 milliards d’euros, versés à 55 000 clients. Les initiateurs nous ont précisé que MorSEFF fait partie du programme régional de la BERD pour le Sud et Est de la Méditerranée, avec 80 millions d’euros au total. Lancé par la BERD, en coopération avec la BEI, AFD et KfW, c’est la BMCE Bank qui en est la première banque participante dans la sous-région, avec 20 millions d’euros. Décliné comme un produit BMCE Bank sur mesure, il se présente sous la Formule «Guichet unique», comprenant une ligne de crédit flexible (prêt ou leasing) et dédiée, des subventions d’investissements financés par l’Union européenne, et une assistance technique (financée par l’UE et d’autres bailleurs de fonds et donateurs). A noter que les projets peuvent se décliner sous la forme de petits projets LEME (montant maximum du crédit à MLT de 3 millions de dirhams, avec une quotité de financement pouvant atteindre 100%) ou de projets plus larges ou plus complexes (montant maximum du crédit à MLT jusqu’à 50 millions de DH).

Une kyrielle d’avantages
Plusieurs avantages sont annoncés pour les clients, dans la mesure où les financements comprennent l’accompagnement technique par le consultant projet MorSEFF sur toutes les phases du projet (de la demande à l’évaluation du projet au suivi de la mise en œuvre). Pour les projets de petite taille LEME, il est prévu un système de référencement de plusieurs centaines d’équipements (automatiquement éligibles à un financement MorSEFF), une subvention de 10% sur le financement de l’achat d’une variété d’équipements allant de compresseurs, aux tracteurs en passant par les moteurs, chaudières, fours, éclairage, climatisation, double vitrage, isolation, camions, tracteurs… Quant aux projets complexes ou larges allant jusqu’à 50 millions de DH de financement, l’opérateur bénéficie d’un diagnostic énergétique par le consultant projet, une subvention de 10% ou 15% sur les investissements de modernisation, rénovation, extension de capacité, construction commerciale, et énergies renouvelables. Sans omettre le leasing sur les projets accompagnés…

Une nouvelle ligne de métier
Désormais, BMCE Bank et Maghrebail mettent à la disposition de leur clientèle une nouvelle ligne métier, des compétences d’innovation dans le domaine de la finance durable et responsable. Aussi, les responsables du groupe, à la tête desquels le président Othman Benjelloun, assurent aux opérateurs un soutien à la compétitivité des entreprises avec notamment une réduction des coûts, une augmentation de la productivité, afin de permettre par delà une réduction de l’impact environnemental, une conformité réglementaire et une amélioration de l’image des entreprises. Ceux-ci ont rappelé que depuis 1995, le groupe a finalisé l’intégration des enjeux ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans ses activités métiers et de financement, créé la Fondation BMCE Bank pour l’Education et l’Environnement en 1998… désigné Top Performer RSE Maroc par Vigéo, au titre de son engagement sociétal (actions de la Fondation BMCE Bank ) et de sa stratégie de ressources humaines (employabilité et gestion de carrières des collaboratrices et collaborateurs) en 2014.

Un relais efficace d’intégration de l’efficacité énergétique
Au cours de la cérémonie de signature de la convention de mise en place de la ligne de financement pour l’efficacité et les énergies renouvelables, le président du groupe, Othman Benjelloun, a signifié que le fait que BMCE Bank soit la première institution financière, au Maroc et dans la région Sud et Est de la Méditerranée, à sceller un tel accord innovant, en s’associant au programme MorSEFF, honore son groupe. Sans omettre de féliciter toutes les équipes qui ont contribué à sa réussite, il y a vu une illustration supplémentaire du leadership en matière d’innovation et d’engagement en faveur d’un développement économique responsable qu’exerce le groupe. Une institution qui a commencé très tôt à sceller des engagements internationaux liés à son core business, et ce, à travers l’intégration, dans ses activités des enjeux ESG – environnementaux, sociaux et de gouvernance, la signature, en 2001, de la Déclaration des institutions financières dans le cadre du Programme des Nations unies pour l’environnement (BMCE Bank ayant été le premier signataire africain de UNEP FI…, a-t-il rappelé. Des jalons stratégiques qui ont conforté les performances dites «extra-financières» qui se sont surajoutées, au cours de ces dernières années, à l’amélioration des performances financières du groupe bancaire, ceci expliquant sans doute aussi cela, a-t-il défendu. Des avancées très rapidement sanctionnées par des gratifications et autres Prix, notamment ceux de «Best Performer RSE» en 2012 et 2014, par l’agence de notation extra-financière européenne Vigéo, que le président du groupe s’est plu à citer.

Lire la suite dans notre prochain magazine Les Afriques N°316

Daouda Mbaye, rédacteur en chef
lesafriques.com

Aller en haut