Accueil / Finances / Maroc : face à la polémique, la Saham reporte le lancement de sa police agricole

Maroc : face à la polémique, la Saham reporte le lancement de sa police agricole

Maroc : face à la polémique, la Saham reporte le lancement de sa police agricole

Un deal entre ministres. C’est ainsi que l’opinion publique marocaine a perçu l’accord signé entre la Saham et le ministère de l’agriculture pour le lancement d’une police agricole. Face à cette situation, la Saham, qui appartient au ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy (photo), a décidé de suspendre l’accord, en attendant que d’autres acteurs du secteur ne se positionnent sur le créneau de l’assurance agricole.

Suite au courrier du ministère de l’Agriculture à la Fédération marocaine des sociétés d’assurance et de réassurance (FMSAR) qui lui rappelle que l’assurance agricole est un segment ouvert à tous et que le gouvernement espère des assureurs qu’ils s’engagent un peu plus dans ce segment, la fédération a répondu en annonçant l’arrivée d’autres compagnies.

En cas de reprise et d’exécution complète de l’accord par la Saham, la superficie que ces entreprises se partageront s’élèvera à quatre millions d’hectares car la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (Mamda) assure déjà la couverture d’un million d’hectares.

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut